Cinq cent douze (512) personnes ont trouvé la mort et 2715 autres ont été blessées dans 1593 accidents de la route enregistrés par les unités de la Gendarmerie nationale durant le 1er trimestre de 2019.

“Par rapport au bilan de la même période de l’année 2018, une baisse a été enregistrée en nombre de décès (-6,23%), de blessés (-15,66%) et en nombre d’accidents de la route (-14,77%)”, a précisé le chef du département Prévention et Sécurité routière au Commandement de la Gendarmerie nationale, le colonel Mouloud Guemat lors d’une visite de terrain au profit des journalistes des différents médias à l’Ecole supérieure de la Gendarmerie nationale à Zéralda. Le facteur humain est à l’origine de près de 92% des accidents de la route outre d’autres facteurs liés aux piétons, à l’état du véhicule, de la route et à  l’environnement, a-t-il ajouté.

Cette visite au profit de la presse a vu le lancement d’une page “Tariki” sur les réseaux sociaux, et ce, dans le cadre de l’amélioration du Service public offert par le Commandement de la Gendarmerie nationale au profit des citoyens. L’un des objectifs de cette page est de fournir des informations sur l’état des routes et de consolider l’action participative entre les usagers de la route et la Gendarmerie nationale.

Le Commandement de la Gendarmerie nationale avait lancé, en 2016, le site électronique “Tariki” qui a été mis à la disposition des citoyens, notamment les usagers de la route, afin d’obtenir des informations sur le trafic routier et l’actualité de l’état des routes et de renforcer les efforts de sensibilisation et de sécurité routière déployés par les éléments de la Gendarmerie nationale.