La nouvelle génération de la Honda Jazz se dévoile officiellement et inaugure le label « e:Technology » qui figurera sur tous les futurs produits électrifiés de Honda

Après la fuite dévoilant son design, place donc aux infirmations et photos officielles de la nouvelle génération du monospace Jazz de Honda qui, certes fait de la résistance dans un segment en perte de vitesse, s’offre une variante “crossoverisée” dénommée Crosstar, à l’image de la Ford Fiesta Active et Fiat 500 L Cross, afin de retenir, si ce n’est grappiller, des clients tentés par les modèles tout-chemins tellement en vogue.

Premier modèle de la gamme européenne Honda à afficher le nouveau badge « e:HEV », premier exemple de l’utilisation par Honda de la griffe « e:Technology » qui figurera sur tous ses futurs produits électrifiés, la nouvelle Jazz ne dévoile pas encore sa fiche technique mais devrait hériter du système hybride Intelligent Multi-Mode Drive (i-MMD) du SUV CR-V hybrid.

La nouvelle Jazz qui conserve ses fameux sièges magiques (Magic Seats) arrière qui peuvent être rabattues ou relevées en fonction de l’espace de chargement nécessaire, se dote d’une nouvelle interface LED à écran tactile avec des contrôles par balayage de l’écran (dit swipe) compatible Android Auto ou Apple CarPlay et accessible pour la première fois dans la Jazz au moyen d’une connexion sans fil. Pour compléter son importante liste d’équipements, la nouvelle Jazz dispose de la technologie Honda Sensing étendue avec l’application d’une nouvelle caméra haute définition à angle plus large, qui remplace le système précédent de caméra et de radar. Le système de prévention des collisions par freinage CMBS (Collision Mitigation Brake System) a été amélioré pour la conduite de nuit afin de détecter piétons et cyclistes dans des zones non éclairées et il actionne désormais les freins lorsque des véhicules coupent la route ou se dirigent vers la voiture. Le nouveau système de caméra permet également au régulateur de vitesse adaptatif ACC (Adaptive Cruise Control) de suivre la vitesse de la circulation dans les embouteillages et d’actionner le système d’assistance au maintien dans la voie de circulation sur les routes urbaines et rurales – en plus des voies rapides à voies multiples – pour une sécurité accrue dans un plus vaste éventail de situations.