Le Viking Classic Rally 2018 : des Volvo d’exception pour un rassemblement unique

La Volvo P1800, présentée au salon de l’automobile de Bruxelles pour la première fois en 1960, fête ses 60 ans et s’expose au salon Rétromobile qui se tiendra du 5 au 9 février.

Dès sa présentation, la Volvo P1800 permet à la marque suédoise haut de gamme de rejoindre le club très sélect des constructeurs de coupés sport. Prêt à être produit en série, le prototype dessiné par le Suédois Pelle Petterson est exposé en janvier 1960 au salon de l’automobile de Bruxelles où il attire tous les regards. La Volvo P1800 est un succès commercial mondial, grâce à une technologie de sécurité innovante et aux moteurs aussi puissants que durables de la Volvo P120 Amazon.

Aussi désirable qu’une Gran Turismo italienne et plus charismatique que les iconiques voitures de sport britanniques, la Volvo P1800 est logiquement considérée comme le coupé sport le plus impressionnant de Suède et devient une légende dont la carrière extraordinaire ne se terminera que dans les années 70. Dès le départ, l’histoire du premier coupé Volvo de grande série est placée sous le signe du glamour. À partir de 1957, le jeune designer suédois Pelle Petterson travaille sur la Volvo P1800 dans les ateliers italiens de Frua. Inspiré par les débuts de la conquête spatiale, il opte pour une esthétique dans l’air du temps, avec deux ailerons à l’arrière. Pour autant, il ne manque pas d’apporter à sa création le chic intemporel d’une Gran Turismo italienne. Le coupé sport 2+2 reprend les caractéristiques techniques de la Volvo Amazon P120, une solide berline dont le moteur B18B de 1,8 litre à 4 cylindres délivre une puissance de 90 ch (66 kW), garante des performances sportives de la Volvo P1800.

Un coupé sport emblématique et sûr, et international

La Volvo P1800 marque le début d’un nouveau chapitre dans l’histoire du constructeur suédois, car ce modèle doit lui permettre de s’implanter sur de nouveaux marchés, en particulier en Amérique du Nord et en Asie. C’est ainsi qu’avec ses technologies suédoises éprouvées et sa carrosserie fabriquée en Écosse, le coupé, conçu en Italie, est assemblé à partir de 1961 chez Jensen Motors, spécialiste anglais des voitures de sport.

En 1963, la production de la voiture de sport est entièrement transférée dans l’usine suédoise de Lundby et les ventes décollent à travers le monde. Rebaptisé Volvo 1800 S (« S » pour Sverige « Suède »), le coupé est doté d’un nouveau moteur plus puissant de 96 ch (71 kW). Passant de 0 à 100 km/h en 12,1 secondes seulement, il offre des performances incroyables, que seules les voitures de sport et les berlines très puissantes peuvent atteindre.

Portée par les ambitions visionnaires de la marque en matière de sécurité, cette Volvo est le premier coupé sport au monde à avoir des ceintures de sécurité de série pour les quatre passagers. La solidité de ce système est démontrée dès 1961 par Volvo Allemagne : à l’occasion d’un événement organisé à Hambourg, une Volvo P1800 retenue uniquement par les ceintures de sécurité à trois points est suspendue à une grue au-dessus du port. Le coupé fait également figure de pionnier dans le domaine de la sécurité du chargement, avec pour la première fois dans le coffre, des sangles en cuir intégrées capables de retenir de lourds bagages.

Une légende automobile sous les projecteurs

Si la Volvo est si rapide, c’est grâce à ses lignes uniques, avec un capot allongé et une silhouette dynamique. Pas étonnant, donc, que les producteurs de la série télévisée britannique « Le Saint » (les vieux comme moi s’en souviennent) choisissent une Volvo 1800 S pour le héros Simon Templar, incarné par Roger Moore. Séduit par les qualités du coupé sport, l’acteur britannique, qui prête également ses traits à James Bond, n’hésite pas à s’offrir une Volvo 1800 S blanc polaire. Pareillement, le roi suédois Carl XVI Gustaf conduit, à partir de ses 18 ans, plusieurs modèles de cette voiture iconique.

La Volvo 1800 S rouge, acquise par le célèbre et regretté Américain Irv Gordon en 1966, passe la barre des 3 millions de miles (soit 4 827 000 kilomètres) en 2013. Cet exploit enregistré dans le Livre Guinness des records marque à jamais l’histoire du coupé sport suédois.

Des concept cars spectaculaires et un break de chasse devenu culte

Dessinée sous sa forme de base en 1957, la Volvo P1800 reste dans l’air du temps pendant des décennies grâce à quelques améliorations mineures au fil des ans. Le pare-chocs est notamment revisité en 1964 et la calandre est régulièrement remise au goût du jour. Des carrossiers comme Volvoville aux États-Unis produisent des petites séries de cabriolets très convoités et des concepteurs italiens comme Fissore ou Coggiola conçoivent des prototypes de style fastback. En 1971, Volvo présente une nouvelle version sensationnelle du coupé sport : la Volvo 1800 ES, dont s’inspirent tous les breaks de chasse actuels.

Grâce à son grand hayon vitré et à ses lignes à couper le souffle, ce modèle sportif accède à la célébritée. En 1972, le dernier coupé – une Volvo 1800 E – quitte les chaînes de montage ; un an plus tard, c’est au tour de la Volvo 1800 ES d’être arrêtée. Au total, 47 855 unités sont produites, dont 39 778 coupés. Depuis, la Volvo P1800 est considérée comme une référence intemporelle, comme en témoigne son influence sur les modèles Volvo nouvelle génération, tels que le Volvo Concept Coupé de 2013.