La Volkswagen Passat profite de son restylage pour être le premier modèle de la marque de Wolfsburg à rouler à sa vitesse de croisière en mode partiellement automatisé dont nous détaillons le fonctionnement.

IQ.DRIVE est la nouvelle marque faîtière des aides à la conduite Volkswagen et qui regroupe désormais les technologies menant à la conduite autonome à l’image du nouvel assistant de conduite « Travel Assist »qui permet à la Passat d’être la première Volkswagen à rouler quasiment sur toute la plage de vitesses (0 à 210 km/h) en mode partiellement automatisé.

Comme pour l’assistant de bouchon du système précédent, l’assistant de conduite « Travel Assist » prend en charge les fonctions du régulateur de distance « ACC » (guidage longitudinal) et du maintien de voie automatique « Lane Assist » (guidage transversal). Alors que ce guidage automatique longitudinal et transversal n’était jusqu’à présent disponible que jusqu’à 60 km/h dans le cadre de l’assistant de bouchon, l’assistant de conduite de la nouvelle Passat permet pour la première fois une conduite partiellement automatisée jusqu’à 210 km/h.

L’activation de l’assistant de conduite s’effectue via le volant multifonction en quelques secondes et à l’aide d’une seule touche située dans la barrette de volant gauche. Une fois activé, l’assistant de conduite permet une conduite partiellement automatisée, de niveau 2 sur l’échelle officielle des degrés d’automatisation qui s’étend de 0 à 5. À ce niveau 2, le conducteur est tenu de surveiller en permanence le système, pour des raisons juridiques comme de sécurité. Pour s’en assurer, l’assistant de conduite « Travel Assist » vérifie que le conducteur a au moins une main posée sur le volant. Et sur la nouvelle Passat, ce contrôle se déroule avec le premier volant capacitif de Volkswagen. Il suffit désormais que le conducteur touche le volant ; la surface capacitive « détecte » grâce à une fonction « hands-off detection » qu’il a toujours le contrôle du véhicule. Auparavant, le conducteur devait effectuer un léger mouvement du volant (application d’un couple de braquage) à titre de retour d’information. De plus, un conducteur qui lâche le volant pendant plus de 10 secondes environ se voit rappeler son obligation de contrôle par une série de signaux d’avertissement (optique, acoustique, à-coup de freinage). Au plus tard à ce stade, le conducteur doit réagir et saisir le volant, sinon le système « Emergency Assist » est activé et immobilise la Passat de manière automatique.

Régulateur de distance anticipatif

Le régulateur de distance anticipatif « ACC » fait partie intégrante du « Travel Assist » et réagit en interaction avec la navigation et la détection de la signalisation routière, ainsi qu’à des paramètres variables tels que les limitations de vitesse. L’ACC calcule sa position à partir des données GPS et d’itinéraire du système de navigation, et réduit ainsi la vitesse par anticipation à l’approche des virages, ronds-points, croisements, limitations de vitesse et entrées d’agglomération. Parallèlement, le régulateur de distance fait appel au système de détection de la signalisation routière via la caméra frontale (nouvelle génération « MFK 3.0 ») et régule ainsi la vitesse dès qu’une limitation est détectée. À la sortie des zones à vitesse limitée, le régulateur de distance anticipatif « ACC » accélère de nouveau la Passat jusqu’à la vitesse maximale autorisée sur le tronçon considéré. Le capteur à radar déjà utilisé sur la version précédente du régulateur de distance se charge de la sécurité à l’avant du véhicule et adapte la distance par rapport au véhicule qui pré-cède. Si la Passat est dotée d’une boîte DSG à double embrayage, le régulateur de distance devient également assistant de bouchon et de conduite en accordéon, car un véhicule équipé de cette boîte peut aussi redémarrer de manière automatique.