De notre envoyé spécial à Hambourg. Après un peu plus de quatre ans de service, la Volkswagen Passat de huitième génération s’offre un restylage de mi-vie mais surtout une mise à jour technologique d’ampleur que nous sommes allés découvrir en avant-première mondiale dans la ville allemande de Hambourg.

Au mois de décembre 2018, Volkswagen annonçait que la prochaine phase évolutive verra la Passat «équipée de nouvelles technologies en termes de propulsion, d’éclairage, d’assistance et d’info-divertissement, ainsi que d’une nouvelle offre de services en ligne» et ce n’était pas peu dire oserions-nous avouer après l’avoir découvert de fond en comble à la fin janvier.

Passons rapidement sur les retouches esthétiques de la Passat qui, comme de coutume chez Volkswagen, se fait tout en douceur, avec un remodelage qui porte sur les pare-chocs avant et arrière, la grille de calandre, ainsi que le monogramme Passat désormais placé au centre de la face arrière. Par ailleurs, de nouveaux projecteurs à LED à faisceau matriciel IQ.LIGHT (contrôle interactif des feux de route et feux de croisement grâce à une caméra), feux de jour à LED et clignotants à DEL avec effet de «balayage», projecteurs antibrouillard à LED et blocs de feux arrière à LED à effet «clic-clac» confèrent au véhicule un design lumineux distinctif. Le programme s’étoffe de coloris tels que «Lapiz Blue», «Bottlegreen» et «Sandgold» et quatre nouvelles jantes en alliage léger de 17, 18 et 19 pouces viennent compléter la gamme. Pour terminer en beauté, une animation se déroule lorsque l’on ouvre ou que l’on ferme la Passat dans l’obscurité, évoquant un scénario de «Retour chez soi» et de «Départ de chez soi». Ce sont d’abord les clignotants qui effectuent un double balayage de l’intérieur vers l’extérieur, puis les trois wings à LED de feu rouge arrière sont activés, et enfin les LED rouges à la marge des blocs de feux arrière. Une fois l’animation terminée, toutes les LED rouges s’éteignent de nouveau les unes après les autres.

À l’intérieur, la Passat se distingue du modèle précédent par de nouveaux décors et tissus, des revêtements de porte modifiés, un nouveau coloris des garnitures intérieures, de nouveaux cadrans et un nouveau volant. À la place de la montre à affichage analogique, le tableau de bord s’orne d’un monogramme Passat rétroéclairé. La console centrale est en outre dotée d’un rangement ouvert, plus grand, avec en option une interface inductive pour les smartphones et, à côté, un port USB-C. De nuit, les écrans du «Digital Cockpit» et des systèmes d’infodivertissement, MIB3avec carte SIM intégrée, fusionnent avec les touches éclairées du volant multifonction capacitif et l’éclairage d’ambiance, aujourd’hui disponible en 30 coloris. Les cadrans numériques ont été perfectionnés par rapport à la version précédente («Active Info Display»), les graphiques de l’afficheur au contraste encore plus marqué sont clairs. Les trois configurations différentes de l’afficheur (Cadrans, champs d’informations et Navigation) peuvent désormais être personnalisées à l’aide d’une seule touche située sur le nouveau volant multifonction. Au moment du lancement sur le marché, trois systèmes d’infodivertissement seront proposés : «Composition Media» (6,5 pouces sans navigation), «Discover Media» (8,0 pouces, navigation de premier niveau) et «Discover Pro» (9,2 pouces, navigation de niveau maximal). Enfin, le spécialiste danois de la HiFi, Dynaudio, a adapté au prix de travaux importants le système audio de 700 watts à l’habitacle de la nouvelle Passat.

Conduite autonome de niveau 2

La Passat restylé est le premier modèle Volkswagen à rouler à sa vitesse de croisière en mode partiellement automatisé grâce à l’assistant de conduite «Travel Assist», qui fait sa première apparition mondiale sur une Volkswagen, permet une conduite partiellement automatisée sur la presque totalité de la plage de vitesse (jusqu’à 210 km/h). Lorsque l’assistant de conduite est activé, il permet une conduite partiellement automatisée, de niveau 2 sur l’échelle officielle des degrés d’automatisation qui s’étend de 0 à 5. À ce niveau 2, le conducteur est tenu de surveiller en permanence le système, pour des raisons juridiques comme de sécurité.

Le «Travel Assist» fait figure d’une des nouvelles aides à la conduite à bord de la Passat avec le système «Emergency Steering Assist» (qui s’active automatiquement dès que le conducteur est contraint d’éviter un obstacle) et le régulateur de dis-tance anticipatif «ACC» qui réagit en interaction avec la navigation et la détection de la signalisation routière, les trois intégrants la nouvelle marque faîtière de Volkswagen pour les aides à la conduite «IQ.DRIVE» qui concentre les systèmes d’aide à la conduite qui ouvrent la voie à la conduite autonome chez Volkswagen.

Le spectre d’IQ.DRIVE est complété par des technologies déjà utilisées précédemment et parfois intégrées dans les nouvelles aides à la conduite. Parmi celles-ci, l’assistant de changement de voie «Side Assist» avec assistant de sortie de stationnement, l’assistant de maintien de voie «Lane Assist» perfectionné grâce à une nouvelle caméra multifonction, le système de surveillance périmétrique «Front Assist» avec système de détection des piétons, l’assistant aux manœuvres avec remorque «Trailer Assist» et l’assistant aux manœuvres de stationnement «Park Assist». Si le conducteur n’est plus en mesure de conduire pour des raisons médicales, le système «Emergency Assist» prend les commandes et freine la Passat jusqu’à son immobilisation.

La Passat est également dotée du nouveau système « Emergency Steering Assist », une première pour une Volkswagen. Il s’active automatiquement dès que le conducteur est contraint d’éviter un obstacle. Lorsque le capteur à radar intégré à l’avant de la Passat détecte un obstacle, le conducteur est averti du risque de collision par des signaux optiques et acoustiques. Une telle situation se produit typiquement lorsque le véhicule qui précède sur une route départementale freine subitement. Le conducteur du véhicule qui suit effectue alors intuitivement une manœuvre d’évitement. Sur la nouvelle Passat, une intervention de freinage ciblée du système d’aide à la conduite permet d’effectuer cette manœuvre de manière plus agile et contrôlée. Le véhicule est en outre stabilisé lorsqu’il se réinsère rapidement dans la voie de circulation, et un éventuel déport vers l’intérieur est empêché dans les limites permises par le système.

Plus numérique, plus connecté

La Passat facelift, dont les préventes se feront à la mi-mai, sera le premier modèle de la marque à disposer de la plateforme modulaire d’infodivertissement de troisième génération (MIB3) à son lancement. Une nouvelle version étendue du Digital Cockpit fait également son apparition sur la Passat ; les cadrans numériques et les systèmes d’infodivertissement du MIB3 fusionnent en un nouveau module d’éléments d’information et de commande. Les systèmes du MIB3 sont en outre « toujours activés » sur la Passat, car celle-ci dispose de sa propre carte SIM. Pour le véhicule et tous ses occupants, le calculateur pour module d’appel d’urgence et unité de communication (Online-Connectivity-Unit ou OCU) est l’interface vers «Volkswagen We», un nouvel univers de mobilité basé sur Internet, avec de nombreux services en ligne disponibles de série comme le stationnement sans argent liquide («We Park»). Les services de streaming, la radio via internet, la technologie des applications Web, In-Car-Shop et une commande vocale naturelle «Hello Volkswagen» et autre clé mobile sont également de la partie.

La nouvelle Passat sera également disponible, en option, avec la suspension adaptative DCC, pour certaines variantes de moteurs de série. Celle-ci a cependant été perfectionnée afin de permettre au conducteur de personnaliser encore davantage le système en fonction de son style de conduite et de sa sensation de confort en proposant, parallèlement aux réglages via la sélection du profil de conduite («Comfort», «Normal» et «Sport») déjà présents sur la version précédente, la nouvelle suspension en continu sur une plage élargie et régler, grâce à un curseur, un mode DCC personnalisé avec précision, sur l’ensemble de la plage, et de l’enregistrer. Il est également possible de sélectionner des phases intermédiaires. La plage de réglage connue est complétée par de nouveaux niveaux : en-dessous de «Comfort », la carrosserie a été isolée au maximum et le confort de conduite a été encore amélioré, annonce Volkswagen. Au-dessus de «Sport», une zone a été ajoutée avec un amortissement maximal pour un mouvement minimal de la carrosserie et des réactions extrêmement rapides du véhicule.

Sous le capot, la Passat facelift proposera trois moteurs TSI, le 1.5 de 150 chevaux et le 2.0 en deux puissances, 190ch et 272 chevaux ainsi que quatre offres diesel, le 1.6 TDI 120ch et le 2.0 TDI déclinée en 150, 190 et 250 chevaux. Enfin, la Passat GTE est propulsée par un moteur à essence turbo à injection directe (TSI 1,4 l) et un motogénérateur électrique. Ce moteur TSI développe une puissance de 156 ch. L’apport du motogénérateur électrique est d’exactement 115 ch. Côté boîte de vitesses, la Volkswagen Passat GTE fonctionne avec une boîte DSG à double embrayage à 6 rapports (DQ400E), à passage automatique des rapports et développée spécialement pour une utilisation sur les véhicules hybrides.

Nouvelle structure des équipements

Volkswagen va commercialiser son champion des ventes « business class » avec une nouvelle structure de lignes d’équipement. La version de base porte la désignation « Passat ». La nouvelle version moyenne gamme porte la désignation « Business ». La version haut de gamme porte toujours la désignation « Elegance ». De plus, les versions « Business » et « Elegance » peuvent être personnalisées avec une finition « R-Line ». Parallèlement à ces différentes gammes, la nouvelle Passat sera de nouveau proposée dans les versions autonomes « Alltrack » (véhicule polyvalent à transmission intégrale doté de capacités tout terrain) et, comme évoqué, « GTE ». À l’occasion du lancement sur le marché, un modèle spécial, exclusif et limité , fait également ses débuts : la Passat R-Line Edition à transmission intégrale et avec le coloris exclusif « gris pierre de lune ». Parmi sa dotation de série, l’une des deux motorisations haut de gamme, TDI de 240ch ou TSI de 272ch, et de nouvelles aides à la conduite comme le « Travel Assist ».