Un peu plus de six mois après avoir dévoilé le restylage de l’Audi TT, c’est au tour des TT RS et TT RS Roadster de passer par la case facelift dont la première sortie est prévue pour le Salon de Genève.

Comme prévu dans le plan dévoilant les lancements Audi pour 2019, la marque d’Ingolstadt lève le voile en ce premier trimestre sur la mise à jour de l’Audi TT RS et de la TT RS Roadster. Une mise à jour puisque le restylage de ces modèles est léger, avec des boucliers revus, des entrées d’air latérales qui ont de nouveau été agrandies et séparées par des bandes verticales et un spoiler avant continu dont les extrémités latérales sont relevées. Au niveau de la proue, les retouches sont tout aussi minime avec l’apparition d’ouïes latérales, de nouvelles sorties d’échappements (fausses au passage) et un aileron au design plus agressif. L’esthétique est complété par des feux avant LED de série, les feux Matrix OLED étant en option. Enfin, l’Audi TT RS inaugure une nouvelle teinte de carrosserie vert Kyalami, se déclinant ainsi en huit couleurs différentes. Disponibles en option, des packs en aluminium mat et noir brillant mettent en valeur la lame et l’aileron arrière. Le pack noir brillant comprend également les anneaux Audi peints en noir, et le logo du modèle TT RS en noir à l’avant et à l’arrière en option. La capote en tissu de la TT RS Roadster est noire. L’habitacle se contente d’un nouveau pack RS design ajoute des accents rouges ou bleus à la voiture au niveau des buses d’aération, des ceintures de sécurité et des tapis de sol qui arborent le logo RS. Le pack RS design étendu offre également des éléments de design contrastés sur les sièges et sur la console centrale.

Sous le capot, pas de changement, l’Audi TT RS embarque le moteur 5-cylindres 2.5 litres de 400ch et 480Nm qui permet à la TT RS de sprinter de 0 à 100 km/h en 3,7 secondes, la vitesse maximale étant réglée à 250 km/h, ou à 280 km/h en option