La gamme de voitures de sport d’Aston Martin s’est enrichie davantage avec l’arrivée de la nouvelle Vantage Roadster qui se dévoile en attendant sa présentation au prochain Salon de Genève.

Rejoignant la Vantage coupé, lancée en 2018, ce modèle convertible amplifie l’attrait d’un modèle réputé pour offrir un mélange de performances, de dynamique et de facilité d’utilisation au quotidien.

Preuve de la conception, de l’ingénierie et de l’exécution sans compromis de ce biplace à toit ouvert, la Vantage Roadster partage l’engagement absolu de la Vantage Coupé à procurer des sensations fortes. Propulsée par le moteur V8 biturbo 510 CH/685 Nm de 4,0 litres d’Aston Martin et couplée à une transmission automatique ZF à 8 vitesses, la Vantage Roadster accélère de 0 à 100 km/h en seulement 3,8 secondes 3,6 s pour le coupé) et peut atteindre 306 km/h (314 km/h pour le Coupé) avec le toit relevé. Le poids n’augmente que de 60 kg par rapport au coupé, grâce à un nouveau mécanisme de toit en Z plus léger et à des révisions optimisées de l’extérieur et du châssis.

Premières images de l’Aston Martin Vantage Roadster

Le développement des panneaux de cisaillement structurels et des composants du châssis garantit que la Vantage Roadster conserve la forte capacité dynamique et le caractère sportif obtenus dans le coupé, sans compromis sur la sensation ou le raffinement. Partageant les mêmes caractéristiques d’amortissement adaptatif, de contrôle dynamique de la stabilité, de vectorisation dynamique du couple et de différentiel arrière électronique, le Roadster bénéficie d’améliorations dynamiques spécifiques. Il s’agit notamment d’un réglage sur mesure pour les amortisseurs arrière, du logiciel du système d’amortissement adaptatif et de la calibration du correcteur électronique de trajectoire (ESP).

Comme on peut l’attendre d’une voiture de sport, un choix de modes de châssis Sport, Sport+ et Track – également adaptés spécifiquement pour le Roadster – permet au conducteur de contrôler son caractère et son comportement dynamiques. Le fait de travailler en harmonie avec les modes de propulsion Sport, Sport+ et Track, provenant du coupé, permet d’augmenter progressivement la réactivité et l’excitation générale de la voiture, ce qui signifie que le Roadster a une capacité d’adaptation très étendue et est aussi bien à l’aise sur route que sur piste.

Si la Vantage Roadster reflète le caractère tactile, la vitesse et les performances exceptionnelles en virage du coupé, le design de la carrosserie lui est propre. La capote en toile ajustée sur mesure est dotée d’un mécanisme compact de pliage en Z motorisé qui assure un fonctionnement rapide (abaissement en 6,7 ou relevage en 6,8 secondes à des vitesses allant jusqu’à 50 km/h / 31 mph). En fait, le toit de la Vantage Roadster possède le cycle de fonctionnement complet le plus rapide de tous les systèmes de cabriolet automatique. La hauteur incroyablement basse du toit une fois plié a le double intérêt de permettre à l’équipe de conception primée d’Aston Martin de créer un profil arrière homogène avec un impact minimal sur le compartiment à bagages du Roadster. En effet, avec un coffre d’une capacité de 200 litres, il est possible de ranger un sac de golf de taille normale et ses accessoires.

La présentation de la Vantage Roadster s’accompagne d’une série de nouvelles options introduites dans toute la gamme Vantage. Pour célébrer le 70e anniversaire de la Vantage, Aston Martin propose en option la fameuse calandre à « palette », disponible sur le coupé et le Roadster, comme alternative à la calandre de type « hunter » qui équipe le coupé depuis son lancement en 2018. Il existe également une nouvelle gamme de jantes en alliage, disponibles en option, dans un ensemble de finitions. Les passionnés se réjouiront également de la boîte de vitesses manuelle à 7 rapports proposée en option sur le coupé, alors qu’elle n’était initialement disponible que sur la Vantage AMR en édition limitée.