Toyota remporte pour la troisième année consécutive les “24 heures du Mans” avec une victoire signée la Toyota N°8 de Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima et Brendon Hartley, les deux premiers alignant également un troisième succès de rang.

La deuxième place va à la Rebellion de Norman Nato, Bruno Senna et Gustavo Menezes qui devance l’autre Toyota de Kamui Kobayashi, Mike Conway et Jose Maria Lopez, pourtant grands favoris. En effet, tout semblait désigner ce trio et la Toyota N°7 pour la victoire finale mais un passage au stand à 2h30 du matin pour une intervention sur un problème de turbo allait coûter 30 minutes allait finalement ruiner leurs espoirs de victoire.

Seule voiture dans le tour de tête dès le passage du quart de l’épreuve, la Toyota TS050 Hybrid N°8 semblait tenir le rôle de garde du corps à la perfection. Il n’en fut rien. Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima et Brendon Hartley, expérimentés et appliqués dans leur quête, ont mené une course sans faille. Malgré une alerte en début de nuit à cause d’un problème de refroidissement du frein avant-droit, qui allait entraîner un arrêt de 10 minutes, ils allaient se substituer à la voiture sœur pour mener la course. Nouveaux leaders à la mi-course, ils n’ont plus été inquiétés jusqu’à l’arrivée et s’imposent avec cinq tours d’avance.


PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE
– Le présent site Internet et l’ensemble de son contenu, y compris textes, images fixes ou animations, base de données, sont protégés par les droits d’auteur.
– www.autoalgerie.com ne vous concède qu’une autorisation de visualisation de son contenu à titre personnel et privé et dans la mesure où vous êtes le légitime utilisateur final du site Internet, à l’exclusion de toute diffusion publique.