Le Rallye auto-moto “Tuareg”, initialement prévu du 16 au 23 mars sur une distance de 1500 km à travers le désert algérien, a été reporté à une date ultérieure, a appris l’APS lundi de la Fédération algérienne des Sports mécaniques (FASM).

“Nous avons notifié cette décision aux organisateurs de Ralley en leur demandant de venir récupérer l’arrêté du ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales portant le report de cette compétition internationale à une date ultérieure.”, a précisé Fethi Benaissa, vice-président de la FASM. Le même responsable a ajouté que “le ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales n’a pas précisé les motifs ni les raisons de ce report.”

Lors d’une conférence animée ce lundi à Alger, l’Algérien Amir Benamar et l’Allemand Rainer Autenreith, coorganisateurs de cet évènement, avaient confirmé que cette compétition internationale a eu l’accord du ministère de l’Intérieur et de son homologue de la Jeunesse et des Sports, ajoutant que “jusqu’à l’heure actuelle, aucune décision officielle” ne lui a été signifiée concernant cette possible annulation.”

Outre l’Algérie, pays organisateur de ce Rallye, 250 pilotes représentant 25 nations étrangères avaient confirmé leur participation dont la Norvège, la Suisse, la France, l’Espagne, l’Italie, l’Allemagne, la Turquie, la Lituanie, le Mexique, le Japon et la Grande-Bretagne. Les pilotes devaient concourir à bord de quatre types de véhicules, à savoir : Moto, SSV, 4×4 et Camion. Selon les organisateurs, il y aura 150 véhicules au total.

“Sept étapes sont inscrites au programme de ce Rallye auto/moto: trois à Taghit et quatre à Béni-Abbès” ont conjointement détaillé l’Algérien Amir Benamar et l’Allemand Rainer Autenreith, coorganisateurs de cet évènement, dont ils ont fait la présentation lundi, lors d’une conférence de presse, tenue à l’Hôtel El-Djazaïr (Ex Saint-Georges).

“Le Touareg est le deuxième plus grand Rallye au monde, après le Dakar. Il existe depuis 22 ans et jusque-là, il se déroulait en alternance, entre la Tunisie et le Maroc” a poursuivi Rainer, ajoutant que “c’est une joie immense” pour lui “de pouvoir organiser cet évènement en Algérie”, et qui constituera une première historique.

“Le désert algérien n’est plus à présenter. C’est à la fois le plus grand et le plus beau. D’ailleurs, plusieurs parmi les participants étrangers m’ont confié qu’ils se réjouissent déjà à l’idée de découvrir les splendeurs du Sahara algérien” a assuré l’Allemand. (APS)