Nouvelle Renault MÉGANE R.S. TROPHY-R

Puisant dans ses racines dans l’immense histoire de Renault en sport automobile et perpétue la légende des Mégane R.S. des records, la R.S. Trophy-R dévoile ses atouts.

Un peu plus d’un mois après avoir dévoilé le record signé au Nürburgring, Renault Sport lève le voile sur la totalité des détails de la Mégane R.S Trophy-R qui reprend le même moteur 1.8 L de 300 ch de la Mégane Trophy mais avec des performances accentuées par un allègement maximal, une aérodynamique retravaillée et une évolution plus radicale de ses trains roulants. Ainsi, de l’absence de banquette arrière à l’adoption de jantes carbone (en option), en passant par la ligne d’échappement Akrapovič en titane, la chasse au poids a été menée dans les moindres détails. Verdict sur la balance : -130 kg par rapport à Mégane R.S. Trophy sans options.

La Mégane R.S. Trophy-R reçoit un nouveau capot avec sa prise NACA (National Advisory Committee for Aeronautics, l’ancêtre de la NASA, qui développa des prises d’air avec une perturbation minimale du débit et une faible traînée) qui permet, couplée à l’extracteur sous moteur, d’optimiser le refroidissement du compartiment moteur dans les phases dynamiques. À l’arrêt, des louvres latérales sur le capot apportent une extraction naturelle en complément de la prise NACA. En option, une prise d’air dynamique du côté gauche (en lieu et place des projecteurs R.S. Vision) permet de limiter la température d’air d’admission. Proposé en accessoire, un conduit d’air d’admission prolonge cette prise d’air vers le boîtier filtre du moteur. Des écopes de frein ( permettent d’améliorer la ventilation des disques et ainsi l’endurance de freinage en conditions sévères. Une lame inférieure additionnelle sous le bouclier avant a été travaillée pour offrir une meilleure balance aérodynamique entre l’avant et l’arrière, tandis que des carénages sous le bouclier avant et sous le châssis permettent de lisser les écoulements d’air afin d’optimiser l’alimentation du diffuseur arrière. Ce diffuseur arrière intégralement en carbone est équipé de dérives fines et cintrées type F1,avec une section efficace augmentée en partie centrale notamment : le débit d’air ainsi maximisé permet d’augmenter l’appui par rapport à celui de Mégane R.S. Trophy. En cohérence avec cet objectif, la ligne d’échappement titane Akrapovič dispose de canules biseautées trè peu intrusives dans la veine centrale.

Si la Mégane R.S. Trophy-R reprend les disques avant bi-matière rainurés de 355 mm de Mégane R.S. Trophy, auxquels sont associés de nouveaux étriers Brembo à 4 pistons de 42 mm (40 mm sur la Trophy), elle peut s’équiper, en option ultra-exclusive, de freins avant carbone-céramique de 390 mm, dimension maximale compatible avec les roues 19’’, accompagnés d’étriers Brembo Gold à 4 pistons. Les amortisseurs spécifiques signés Öhlins sont, à l’avant, réglables en hauteur de caisse et en compression/détente. À l’arrière, ils sont réglables en compression/détente avec possibilité de réglage de la hauteur de caisse, jusqu’à –16 mm, grâce à un kit butoir réglable et ressort court disponibles en accessoires R.S. Performance, pour les clients désireux de personnaliser encore leurs réglages pour un usage sur circuit. Le châssis comporte des réglages spécifiques, avec des ressorts à la raideur augmentée et une valeur d’antiroulis diminuée qui, compte tenu de l’allègement atteint, procurent un antiroulis plus axé sur l’arrière. Enfin, les différents modes de conduite sélectionnables via le Multi-Sense sont toujours au programme.

Le bloc 1.8 L turbo 300ch et 400Nm de couple est associé seulement à la boîte manuelle, à 6 rapports, plus légère quel a boîte de vitesses à double embrayage EDC. Côté performance, la Mégane R.S. Trophy-R affiche une vitesse maximale de 262km/h, le 0 à 100km/h en 5,4 secondes et le 1000 mètres départ arrêté en 24,5 secondes.