L’organisation d’un rallye international doit répondre à un cahier de charges et le respect des règles et lois de la République algérienne, a fait savoir la Fédération algérienne des Sports mécaniques (FASM) lundi.

“Toute organisation de rallye doit répondre aux mesures comme c’est le cas dans tous les évènements internationaux. La FASM encourage l’organisation de tels évènements à la seule condition de respecter les règles et lois de la République algérienne.”, a indiqué la FASM dans un communiqué.

Concernant l’organisation du rallye auto-moto “Tuareg“, la FASM a annoncé qu’elle “était en négociation avec “AMA Event” qui représente ce rallye en Algérie et à laquelle elle a remis le cahier de charges à signer, un document indispensable pour la tenue de tout évènement”. “Ce cahier de charges défend les lois et intérêts de l’Algérie et des sports mécaniques”, a-t-elle insisté, tout en précisant que “la FASM n’a à aucun moment empêché le rallye Tuareg ou un autre rallye de se tenir en Algérie”.

Pour rappel, le Tuareg a été organisé en mars 2019 dans le désert algérien avec la participation de 250 pilotes dont vingt algériens sur une distance de 1500 km.