Le président de la Fédération algérienne des sports mécaniques (FASM) Karim Benhamiche a dénoncé mardi à Alger la manière dont a été organisé le Rallye Touareg par une entreprise privée, ajoutant qu’aucun dossier y concernant n’a été trouvé au sein de son instance.

“Le Rallye Touareg a été organisé par une entreprise étrangère, en collaboration avec l’ancien président par intérim de la FASM, Amine Benamar, qui avait signé l’autorisation d’organiser cette compétition juste avant la fin de son mandat, en février 2019″a commencé par expliquer Benhamiche, en conférence de presse à l’Institut national du travail à Draria; mais “nous n’avons trouvé aucune trace du dossier de ce rallye lors de notre prise de fonction et il a fallut recourir au ministère de tutelle pour avoir une copie”. Benhamiche ira plus loin en accusant Benamar d’avoir “détourné des sponsors issus d’entreprises publiques pour organiser le Rallye Touareg”.

Benhamiche s’est également dit “scandalisé par l’attitude” de son prédécesseur à la tête de l’instance, car ayant annoncé dernièrement qu’il se “contentera de procéder à la passation de consignes avec le nouveau bureau avant de s’en aller, sans avoir à donner la moindre explication concernant les importantes dettes cumulées, les anomalies dans le bilan financier de 2018, et le matériel pédagogique dérobé (…)”. “C’est une chose que nous rejetons catégoriquement” et annonce qu’il compte “porter l’affaire devant la justice” pour recouvrir les droits de son instance, ajoutant avoir “reçu l’accord du MJS” pour engager cette procédure.

Benhamiche relèvera néanmoins que sa structure et l’organisateur allemand du “Rallye Touareg” sont en pourparlers pour une éventuelle collaboration pour pérenniser l’évènement dans un cadre organisé.