Alfa Romeo, vainqueur du premier Grand Prix et du premier championnat de l’histoire de la Formule 1, rend hommage à la plus prestigieuse compétition du sport automobile qui compte des millions de fans à travers le monde et dont 1000ème course a eu lieu dimanche 14 avril en Chine.

La longue et passionnante histoire de la Formule 1 a commencé en 1950, lorsque le sport automobile est devenu mondial avec le premier “Championnat du monde de Formule 1”, qui s’est en fait presque exclusivement déroulé sur des circuits européens. La première course a eu lieu dans les virages de Silverstone, le lieu historique du Grand Prix de Grande-Bretagne et devenu depuis lors l’une des pistes les plus importantes de la discipline. C’était le 13 mai, il y a soixante-neuf ans. Le monde du sport automobile a radicalement changé depuis. Deux points communs subsistent pourtant : l’enthousiasme du public et la présence d’Alfa Romeo sur la ligne de départ du premier et du millième Grand Prix.

L’équipe Alfa Romeo avait aligné quatre 158 monoplaces pilotées par Giuseppe “Nino” Farina, Juan Manuel Fangio, Luigi Fagioli et Reg Parnell, ce dernier en signe de respect envers le pays hôte. Les voitures ont remporté les quatre premières places dans les qualifications et ont pris toute la première ligne de la grille de départ.

En regardant à cette époque, Giuseppe Busso, ingénieur chez Alfa Romeo, a déclaré un jour que le véritable problème de l’équipe des trois “F” – Farina, Fangio et Fagioli – était d’établir l’ordre du podium. L’Alfa Romeo 158 développait une puissance de 350 ch et atteignait une vitesse de pointe de 290 km / h. Le 13 mai, Nino Farina remportait la pole position, le tour le plus rapide et la course.

À la fin du championnat, la 158 avait remporté six des sept courses prises en compte pour  le classement, après avoir abandonné Indianapolis 500 comme l’ensemble des constructeurs européens. Alfa Romeo est restée invaincue après la première course du GP de Silverstone, remportant les trois premières places du classement. Nino Farina a été le premier champion de la nouvelle Formule 1. Un succès qui s’est répété l’année suivante, lorsque la monoplace 159 a de nouveau remporté le titre mondial, cette fois grâce au pilote Juan Manuel Fangio.

Depuis lors, la légende sportive d’Alfa Romeo s’est poursuivie avec une série de victoires et de triplés dans de nombreux championnats internationaux, y compris en Formule 1. Ces deux dernières saisons, l’emblème “biscione” est de retour sur les circuits mondiaux. Après des progrès continus et la huitième place de la saison passée, le nouveau team “Alfa Romeo Racing” continue de porter la tradition d’excellence technique et de style italien, caractéristiques de la marque Alfa Romeo, aux sommets de compétitions de sport automobile.

Le team “Alfa Romeo Racing” aligne cette saison Antonio Giovinazzi et le champion du monde 2007, Kimi Räikkönen, qui a marqué des points lors des deux premières courses. Ainsi se poursuit la légende du Quadrifoglio, emblème du trèfle qui identifie depuis 1923 les modèles les plus performants d’Alfa Romeo.