La Mercedes-Benz Classe G, l’aïeule de tous les SUV à l’étoile, fête cette année ses 40 ans de vie, soit une longévité de production dépasse, et de loin, celle de toutes les séries de VP de l’histoire de Mercedes-Benz.

Ce qui, au début des années 1970, n’était encore qu’un contrat de coopération entre Daimler‑Benz AG et Steyr-Daimler-Puch sur le site autrichien de Graz, est devenu, aujourd’hui, une légende de l’automobile.

En 1975, le lancement de la production de série des modèles G est décidé, de même que la construction d’une nouvelle usine à Graz où, aujourd’hui encore, les véhicules sont majoritairement fabriqués à la main. Lors du lancement commercial en février 1979, quatre motorisations sont proposées, développant de 72 ch à 156 ch. Les clients ont alors le choix entre des versions cabriolet à empattement court et des versions break à empattement court ou long. Depuis 1993, le véhicule porte le nom « Classe G ».

Des véhicules tout-terrain « Performance » depuis 20 ans

Le 20e anniversaire de 1999 marque le début d’un chapitre phare de l’histoire à succès de la Classe G. La G 55 AMG est la première version AMG lancée sur le marché. Auparavant, la Classe G préparée par AMG n’était disponible qu’à l’unité. Le moteur atmosphérique huit cylindres de 5,5 litres, doté de trois soupapes par cylindre et d’un double allumage, développe 354 ch et un couple de 525 Nm à 3000 tr/min. La vitesse maximale est bridée à 210 km/h par électronique. Mais le moteur n’est pas le seul à connaître des modifications d’ampleur : la boîte de vitesses automatique à 5 rapports, le train de roulement, les freins et le système d’échappement font également l’objet d’adaptations face au gain de puissance.

En 2002, la G 63 AMG impose de nouvelles normes avec un moteur douze cylindres qui fait son apparition sur la Classe G. Le nombre 63 indique la présence d’un V12 atmosphérique de 6,3 litres, qui développe une puissance de 444 ch et un couple maximal sensationnel de 620 Nm. Cette Classe G était la plus puissante jamais construite à l’époque et n’était produite qu’à la demande expresse des clients, à l’unité, au sein de la manufacture AMG d’Affalterbach (appelée aujourd’hui « AMG Performance Studio »).

En 2004, pour le 25e anniversaire, la G 55 AMG Kompressor qui, avec un huit cylindres surpuissant 476 ch et 700 Nm, abat le 100 km/h départ arrêté en 5,6 secondes. Ses tubes de sortie d’échappement latéraux positionnés devant les roues arrière inaugurent un style exclusif. En 2006, la Classe G hérite d’un nouveau moteur diesel ultramoderne. Baptisé G 320 CDI et considéré par de nombreux connaisseurs comme la meilleure Classe G jamais construite, le nouveau modèle affiche une puissance de 224 ch et dispose de série d’un filtre à particules diesel.

A l’occasion de son 30e anniversaire en 2009, la Classe G voit son équipement s’étoffer afin d’accroître principalement le niveau de confort dans l’habitacle et son caractère exclusif. Les sièges avant plus ergonomiques offrent un meilleur maintien. Ils sont dotés de nouveaux motifs et d’une climatisation qui rendent le tout-terrain de légende encore plus luxueux. En 2012, la Classe G monte encore en gamme, avec un équipement nettement étoffé, un intérieur plus luxueux, de subtiles modifications extérieures et de nouvelles fonctions de sécurité et de confort, notamment le système DISTRONIC PLUS et l’aide au stationnement PARKTRONIC. Pour la G 65 AMG, le préparateur fait appel au moteur V12 biturbo de 6,0 litres. Il s’agit d’une véritable première puisque ce bloc développe cette fois une puissance de 450612 ch et un couple maximal de 1 000 Nm (bridé par électronique). Cela fait de cette Classe G le véhicule tout-terrain le plus puissant du monde. La G 63 AMG se renouvelle également en héritant d’un moteur V8 biturbo de 5,5 litres qui allie une puissance de 544 ch et un couple maximal de 760 Nm. Avec une part de marché de 40 %, la G 63 AMG est le modèle le plus prisé de toute la gamme Classe G.

En janvier 2018, une nouvelle ère commence. La nouvelle Classe G est dévoilée au salon de Détroit (le « North American International Auto Show »). Ce nouveau modèle conserve l’extérieur anguleux qui a fait de la Classe G un classique et une légende mais il hérite d’un intérieur entièrement revisité.