Le constructeur suédois Volvo compte réduire ses dépenses avec en premier lieu celles liées au restylage de certains modèles, rapporte “Automotive News Europe».

Volvo Cars a relancé la production dans son usine de Torslanda en Suède le 20 avril, après une courte période d’indisponibilité liée à la pandémie de coronavirus, tout en assurant avoir pris les dispositions pour protéger les salariés. Un reprise qui vise à satisfaire à la demande du marché et honorer le carnet de commandes existant.

« Nous avons une responsabilité envers nos employés et nos fournisseurs : redémarrer nos opérations maintenant que la situation le permet, explique Håkan Samuelsson, CEO de l’entreprise. La meilleure façon d’aider la société est de trouver des solutions pour redémarrer l’entreprise en toute sécurité, c’est-à-dire en préservant la santé et l’emploi de nos collaborateurs. »

Le CEO de Volvo qui a déclaré, par ailleurs, que suite aux pertes subies à cause du Covid-19, le Groupe “va appliquer un plan d’économie qui affectera directement les départements de développement et des facelifts” qui ne toucheront que des modèles ciblés car, même si les retouches légères, “cela coûte énormément d’argent de changer les boucliers, les feux avant et arrière” et cela sans compter les opérations marketing que cela engendre.


Campagne de sensibilisation

Citoyen avant tout, le site accompagne ses articles avec un rappel des gestes basiques à suivre pour éviter la propagation du Covid-19 (Coronavirus). Et n’oubliez pas de limiter vos déplacements au maximum et de rester chez vous.