Le Groupe Renault, Nissan Motor Co, Ltd. et Mitsubishi Motors Corporation, présentent aujourd’hui plusieurs orientations stratégiques, dans le cadre d’un nouveau business model de coopération visant à améliorer la compétitivité et la rentabilité des trois entreprises.

Les trois membres prévoient de s’appuyer sur les atouts existants de l’Alliance, comme les achats communs, en tirant parti de leur position de leader et de leurs atouts géographiques respectifs pour soutenir le développement de leurs partenaires. Ils approuvent également les principes du système « leader-follower » pour les projets véhicules sur lesquels ils vont coopérer ce qui devrait permettre de réduire les coûts et les dépenses d’investissements par modèle jusqu’à 40 % pour les véhicules conçus sous ce nouveau schéma. Ces avantages devraient venir s’ajouter aux synergies déjà réalisées aujourd’hui. Ainsi et avec le renforcement de la stratégie de standardisation de l’Alliance, depuis la plateforme jusqu’au véhicule complet, l’Alliance déterminera par segment un « véhicule mère » (voiture leader) et les « véhicules sœurs » (voitures follower), développés par l’entreprise leader avec le soutien de l’équipe des followers, et veillera à ce que les véhicules leaders et followers des trois entreprises soient produits dans un environnement le plus compétitif possible, y compris en regroupant la production lorsque cela est jugé pertinent.

Les plans produits des entreprises suivront le schéma « leader-follower », et les véhicules leader et followers seront produits selon le schéma le plus compétitif. Par exemple, le renouvellement du segment des C-SUV après 2025 sera mené par Nissan, tandis que le futur renouvellement du segment des B-SUV en Europe sera mené par Renault. En Amérique latine, les plateformes des véhicules du segment B seront rationalisées, passant de quatre variantes à une seule pour les produits Renault et Nissan. Cette plateforme sera produite dans deux usines, chacune fabriquant à la fois pour Renault et Nissan. En Asie du Sud-Est et au Japon, les membres de l’Alliance poursuivront certaines opportunités selon le même schéma, comme la collaboration entre Nissan et Mitsubishi Motors pour la Kei-Car. En tenant compte de tous ces éléments, près de 50 % des modèles de l’Alliance seront développés et produits sous le système « leader-follower » d’ici à 2025.

En termes d’efficacité technologique, les membres de l’Alliance continueront à capitaliser sur les actifs existants afin de garantir que chaque entreprise membre poursuit le partage des investissements dans les plateformes, les groupes motopropulseurs et les technologies. Ce partage a d’ores et déjà prouvé son efficacité dans le développement des groupes motopropulseurs et des plateformes et a permis de réussir le lancement de la plateforme CMF-B pour Renault Clio et Nissan Juke, ainsi que la plateforme Kei Car pour Nissan Dayz et Mitsubishi eK Wagon. Les plateforme CMF-C/D et CMF-EV suivront bientôt.

Le schéma « leader-follower » sera étendu des plateformes et des groupes motopropulseurs à toutes les technologies clés, le leadership étant attribué comme suit :

  • Conduite autonome : Nissan
  • Technologies des voitures connectées : Renault pour la plateforme Android et Nissan en Chine
  • E-body – le système principal de l’architecture électrique-électronique : Renault
  • Moteur e-PowerTrain (ePT) : CMF-A/B ePT – Renault ; CMF-EV ePT – Nissan
  • PHEV pour les segments C/D : Mitsubishi

Campagne de sensibilisation

Citoyen avant tout, le site accompagne ses articles avec un rappel des gestes basiques à suivre pour éviter la propagation du Covid-19 (Coronavirus). Et n’oubliez pas de limiter vos déplacements au maximum et de rester chez vous.