Les kits d’assemblage SKD-CKD bloqués au niveau des ports algériens ne sont toujours pas libérés, avion-nous appris auprès de sources concordantes.

Les différentes unités d’assemblages, notamment celui du secteur automobile algérien, attendent toujours la levée du blocage des kits en souffrances depuis plusieurs mois au niveau des ports algérien afin de reprendre l’activité, et ce comme annoncé par le ministre de tutelle la semaine dernière.

Selon nos informations, les service de Douane n’ont pas encore été destinataire d’une demande de déblocage, du mois jusqu’à hier soir, mais d’une requête afin de définir le nombre exacte de conteneurs bloqués au sein des différentes enceintes portuaires du pays, premier pas avant la levé finale du blocage.

Pour rappel, le ministre de l’Industrie et des Mines,M. Ferhat Ait Ali Braham, avait annoncé que les kits de collections SKD-CKD destinés aux différents usines d’assemblage (de tous types NDLR) et qui ont fait l’objet de domiciliation bancaire seront débloqués sous peu, expliquant que le payement a été effectué et que le blocage engendre également des surestaries.