La nouvelle SEAT Leon propose cinq technologies de motorisation différentes conçues pour répondre aux différents besoins des clients : essence (TSI), diesel (TDI), hybride léger (eTSI), hybride rechargeable (eHybrid) et gaz naturel comprimé (TGI).

Depuis son lancement en 1999, la SEAT Leon a été l’un des principaux piliers de SEAT. Un modèle qui a introduit de nouvelles technologies dans un segment incroyablement compétitif.

La nouvelle SEAT Leon est le premier modèle de SEAT disponible avec cinq technologies différentes qui s’adaptent à pratiquement tous les conducteurs.  Grâce à de nouvelles technologies de motorisation, essence (TSI), diesel (TDI), hybride léger (eTSI), hybride rechargeable (eHybrid) et gaz naturel comprimé (TGI), les clients peuvent choisir le véhicule le mieux adapté à leur style de vie et à leurs besoins, tout en garantissant l’efficience et les performances exigées par le marché.

Au total, ce sont dix variantes mécaniques différentes qui sont disponibles, avec des puissances allant de 110 ch grâce au 1.0 TSI, à 204 ch avec la SEAT Leon eHybrid. Toutes ces motorisations se distinguent par leur consommation efficiente, leurs performances et leurs faibles émissions. De quoi permettre aux clients de choisir le véhicule le plus adapté à leurs besoins. La nouvelle SEAT Leon propose en outre différents modes de conduite : Eco, Normal, Confort et Sport. De plus, grâce au mode de conduite individuel, le conducteur est en mesure d’adapter la voiture à ses propres besoins à l’aide de la nouvelle commande DCC.

Moteurs TSI

La Leon de quatrième génération bénéficie d’une efficience améliorée grâce à une gamme évoluée de moteurs thermiques. Tous les moteurs essence de la nouvelle Leon bénéficient de l’injection directe et d’un turbo, avec des puissances comprises entre 110 et 190 ch. 

Le moteur d’entrée de gamme est un 1.0 TSI trois cylindres qui délivre 81 kW/110 ch et un couple maximum de 200 Nm entre 1 500 et 4 000 tr/min. Ce moteur 1.0 TSI est associé à une boîte de vitesses manuelle. Il bénéficie d’un processus de combustion à cycle de Miller et d’un turbo à géométrie variable pour offrir une efficacité sans pareil à un moteur de cette cylindrée.

Le cycle de Miller optimise le contrôle de la commande des soupapes avec une fermeture précoce des entrées combinée à un taux de compression et un turbo plus élevés. Le mélange air carburant est ainsi mieux contrôlé afin d’améliorer l’efficience jusqu’à 10 %. Grâce à cette technologie, le 1.0 TSI affiche une consommation mixte comprise entre 5,1 et 6,1 l/100 km en WLTP, et des émissions de CO2 comprises entre 114 et 137 g/km.

Doté d’une puissance de 110 kW/150 ch, le moteur essence de 1,5 litre offre un niveau de performance à même de faire sourire le conducteur, tout en garantissant une efficience optimisée. Cette version, associée à une boîte de vitesses manuelle à six rapports, intègre la technologie de gestion active des cylindres. En effet, en fonction des conditions de conduite, le moteur peut fonctionner avec deux cylindres seulement pour réduire la consommation de carburant et maximiser le rendement.

La consommation de la version 1.5 TSI de 150 ch est comprise entre 5,5 et 6,3 l/100 km (5,6 et 6,4 l/100 km pour la Leon Sportstourer), avec des émissions de CO2 comprises entre 125 et 143 g/km (127 et 145 g/km pour la version Sportstourer). Toutes ces valeurs sont toujours en cycle WLTP.

Chapeautant la gamme, le 2.0 TSI de 140 kW/190 ch est toujours associé à la transmission à double embrayage à sept rapports. 

Moteurs TDI

Le diesel reste une technologie importante pour la réduction des émissions de carbone. A ce titre, la nouvelle Leon bénéficie de deux motorisations de ce type avec des blocs 2.0 TDI.

Les versions 5 portes et Sportstourer sont équipées d’une transmission manuelle sur le 85 kW/115 ch, tandis que le moteur diesel de 110 kW/150 ch est associé au choix à une transmission manuelle ou DSG automatique, délivrant un couple maximum de 360 Nm à 1 700 – 2 750 tr/min. Le 2.0 TDI d’une puissance de 110 kW/150 ch affiche une consommation de 4,3 à 5,0 l/100 km pour la version 5 portes, et de 4,5 à 5,1 l/100 km pour la Sportstourer (toujours en cycle WLTP, ce qui se traduit par des émissions de CO2 de respectivement 114 – 132 g/km et 117 – 133 g/km). 

Deux options hybrides différentes

La nouvelle SEAT Leon est disponible pour la toute première fois avec des groupes motopropulseurs hybrides avec deux variantes : « hybride légère » (eTSI) et hybride rechargeable PHEV (eHybrid).

La version hybride légère (eTSI), permet à la compacte d’offrir des niveaux d’efficience encore plus élevés. Le système, qui est disponible avec le 1.0 TSI de 81 kW/110 ch et le 1.5 litre de 110 kW/150 ch, tous deux exclusivement avec la transmission DSG, associe la technologie hybride douce 48V au moteur thermique pour profiter de l’efficacité de l’électrification.

La technologie utilise un alterno-démarreur de 48 V et une batterie lithium-ion de 48 V également. Une partie des gains en matière d’efficience est à mettre sur le compte du système qui autorise la Leon à rouler en roue libre moteur éteint dans certains scénarios de conduite. Il permet également de récupérer l’énergie lors des phases de freinage et vient soutenir le moteur avec une assistance électrique.   

La SEAT Leon 1.5 eTSI mild hybride de 150 ch affiche une consommation mixte comprise entre 5,6 et 6,4 l/100km en cycle WLTP, avec des émissions de CO2 qui se situent entre 127 et 144 g/km. Des chiffres qui seront certainement encore plus faibles lors de la conduite à vitesse stabilisée sur autoroute, ou lors des arrêts répétés en ville.

Et alors que SEAT élargit son portefeuille de véhicules électrifiés, la quatrième génération de Leon bénéficie également d’une variante hybride rechargeable sophistiquée, que représente le groupe motopropulseur le plus puissant de la gamme. Ce dernier associe un moteur électrique à un bloc essence 1.4 TSI, une batterie lithium-ion de 13 kWh et une transmission DSG à six rapports. Le dispositif délivre ainsi une puissance de 150 kW/204 ch.

La version hybride rechargeable permet également aux conducteurs d’utiliser uniquement le mode électrique. Ce dernier offre une autonomie allant jusqu’à 60 km (cycle WLTP) grâce à l’énergie stockée dans la batterie du véhicule – idéal pour une efficience accrue, ou pour circuler dans les zones urbaines où les réglementations sur la qualité de l’air sont plus strictes.

La version hybride rechargeable sera disponible aussi bien en 5 portes qu’en version Sportstourer.

GNV

La nouvelle SEAT Leon est également disponible en GNV avec un bloc TGI de 1,5 litre qui délivre une puissance de 96 kW/130 ch.

Le véhicule intègre trois réservoirs de gaz d’une capacité nette totale de 17,3 kg. De quoi lui conférer une autonomie de 440 km entre deux pleins. Lorsque les réservoirs sont à sec, le moteur est automatiquement alimenté avec de l’essence jusqu’au prochain ravitaillement . Une fois arrivé à la station-service, faire le plein de gaz est aussi simple qu’avec n’importe quel autre véhicule de la gamme.


Campagne de sensibilisation

Citoyen avant tout, le site accompagne ses articles avec un rappel des gestes basiques à suivre pour éviter la propagation du Covid-19 (Coronavirus). Et n’oubliez pas de limiter vos déplacements au maximum et de rester chez vous.