Dans le cadre de son engagement constant en faveur de l’innovation et des technologies d’avenir axés sur l’électrification, SEAT a investi plus de 30 millions d’euros au cours des dernières années pour créer le centre d’essai de moteurs le plus avancé d’Europe du Sud.

Les installations sont équipées de neuf bancs d’essai multi-énergie, qui permettent d’effectuer différents types de tests sur les moteurs thermiques, électriques, hybrides et GNV. Ces tests ont pour objectif de s’assurer que les moteurs répondent aux exigences en matière de qualité, d’émissions de CO2, de durabilité et de performance, tout au long de leur cycle de vie.

L’investissement réalisé au cours des cinq dernières années, a permis de créer un centre capable de réaliser 14 300 essais de moteurs par an, des premiers stades du développement jusqu’aux essais nécessaires pour leur future homologation. Les installations comprennent également une chambre climatique, capable de simuler des conditions de conduite extrêmes, avec des températures comprises entre -40 et +65 degrés et jusqu’à une altitude de 5 000 mètres. L’ensemble est complété par une tour automatisée d’une capacité de 27 véhicules, qui les maintient à une température stable de 23 degrés pour garantir des conditions optimales pour les essais.

200 personnes travaillent dans ce centre de développement de moteurs qui est situé dans le Centre Technique de SEAT à Martorell. Elles sont réparties dans trois équipes qui se relaient 24 heures sur 24 et 6 jours sur 7, afin d’effectuer différents tests et valider les nouveaux projets de moteurs pour différentes marques du Groupe Volkswagen.

Werner Tietz, Vice-Président de SEAT pour la R&D, a souligné que « ce projet consolide la position de SEAT comme l’un des sites de développement de véhicules les plus avancés en Europe. Les nouvelles installations et la grande compétence technique des équipes permettent de tester et de calibrer les nouveaux moteurs pendant leur phase de développement, afin de garantir des performances optimales tant pour SEAT et CUPRA que pour les différentes marques du groupe, et plus particulièrement les moteurs hybrides et électriques ».

Des installations de pointe

Le centre de développement de moteurs est équipé de neuf bancs qui permet de tester et de calibrer les moteurs en fonction du type de véhicule sur lequel ils doivent être montés. Ainsi, pendant la phase de développement, des aspects tels que l’injection de carburant, l’admission de carburant ou la puissance sont ajustés, et des simulations de conduite dans des conditions extrêmes sont réalisées pour observer la réponse des moteurs dans ces cas si particuliers.

De plus, les installations disposent d’un laboratoire d’émissions qui effectue plus de 80 types de tests différents sur chaque véhicule. Une étape préliminaire à la validation du moteur et conformément aux exigences d’homologation des différents règlements mondiaux. Elles sont également équipées de dispositifs PEMS, un système portable de mesure des émissions capable de contrôler les données de fonctionnement des véhicules. Celui-ci est utilisé pour effectuer les tests RDE (émissions en conduite réelle) qui sont aujourd’hui nécessaires dans le cadre des processus d’homologation, afin d’analyser la consommation et les émissions des voitures en situation réelle de conduite.

Le centre dispose en outre de trois bancs d’essai pour les tests de durabilité. Les prototypes et les véhicules peuvent ainsi parcourir jusqu’à 200 000 km sans le moindre arrêt sur les rouleaux, tandis que les performances des moteurs sont analysées à tout moment. De plus, SEAT a installé un système qui récupère l’énergie générée par ces rouleaux et la restitue sous forme d’électricité pour une consommation ultérieure.

Du Caucase à la Vallée de la Mort en restant à Martorell

La chambre climatique est l’une des installations les plus singulières du centre d’essai. Celle-ci permet de simuler des conditions de températures et de pressions atmosphériques extrêmes, pour passer en quelques heures seulement des conditions des montagnes du Caucase à celles de la Vallée de la Mort en Californie. Ainsi, la chambre permet de tester les performances des moteurs et de simuler la conduite dans des conditions extrêmes à l’aide de robots. Grâce à ces simulations, il est possible d’analyser la façon dont les véhicules équipés de différentes motorisations réagissent à ces conditions, afin de garantir les performances des voitures qui seront livrées au client final.

Enfin, outre ce centre de développement de moteurs, et pour marquer une nouvelle avancée dans son engagement en faveur de l’électrification, SEAT a également commencé à construire le futur centre de test énergétique (TCE), le nouveau laboratoire de développement de batteries du constructeur automobile à Martorell. Ayant nécessité un investissement de plus de 7 millions d’euros, celui-ci sera dédié au développement et aux tests de différents systèmes énergétiques à destination des véhicules électriques et hybrides. La construction du TCE entre dans le plan d’investissement de 5 milliards d’euros annoncé par la société. Les installations qui devraient être achevées en avril 2021 offriront une surface de 1 500 mètres carrés. Elles comprendront différentes zones de test pour la validation des modules de cellules de la technologie lithium-ion, des batteries à moyenne et haute tension ainsi que de différents chargeurs utilisés dans toute la gamme des véhicules électrifiés.


PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE
Le présent site Internet et l’ensemble de son contenu, y compris textes, images fixes ou animations, base de données, sont protégés par les droits d’auteur.
www.autoalgerie.com ne vous concède qu’une autorisation de visualisation de son contenu à titre personnel et privé et dans la mesure où vous êtes le légitime utilisateur final du site Internet, à l’exclusion de toute diffusion publique.