Seat Algérie a écoulé 18.200 unités depuis le début d’année, confirme le constructeur ibérique, soit une hausse de 8,7% par rapport à la même période de l’année dernière.

La branche algérienne Seat enregistre un ralentissement drastique de ses ventes durant ce dernier mois d’octobre puisque ce sont seulement 100 unités d’écoulées de plus qu’à la fin des trois premiers trimestre de l’année. Un ralentissement qui s’explique par la mise en place des quotas d’importation par le gouvernement algérien. Un chiffre qui fait dégringoler le marché algérien à la huitième position mondiale, puisque désormais dépassé par le Mexique (200.300) et l’Autriche (18.300 ventes)

Mondialement, les ventes de SEAT ont augmenté de 31,3% le mois dernier, pour atteindre un total de 43.900 véhicules (33.400 en 2018)., signant également le meilleur mois d’octobre de l’histoire de SEAT, bien au-dessus du résultat de 2017 (40.200 voitures vendues). L’Allemagne est en tête du classement avec 115 .000 voitures vendues à deux mois de la fin de l’année (115.100; +17,4%) . L’Espagne reste le deuxième pays dans lequel Seat vend le plus grand nombre de véhicules (94.900 véhicules ; +1,7% ) tandis que le Royaume-Uni, troisième marché de Seat, a progressé de 9,1% pour atteindre 59.700 véhicules vendus. Par ailleurs, la France (31.300 ; + +20,6%) et l’Italie ( 22.600; +28,1% ) continuent de croître fortement et complètent le Top 5 des marchés Seat.