Le ministre du Commerce, Kamel Rezig a estimé que la politique de montage automobile n’a pas réalisé ses objectifs économiques escomptés.

Répondant à une question orale lors d’une plénière à l’Assemblée populaire nationale (APN), présidée par M. Slimane Chenine, président de l’APN, concernant le deuxième point de la question relative au taux d’intégration du secteur industriel à l’instar des usines de montage automobile et les subventions importantes mises en place par l’Etat au profit de ce secteur en vue de l’industrialisation et l’implantation de la technologie, le député auteur de la question estimant que le taux d’intégration reste insuffisant par rapport à l’augmentation des prix, M. Rezig a souligné que le ministère du Commerce œuvrait, dans le cadre de ses prérogatives et selon les moyens disponibles, en coordination permanente avec tous les secteurs et les services concernés par l’industrie automobile et ce afin de contribuer efficacement à l’organisation et l’encadrement de cette activité pour le bien-être du citoyen et pour contribuer à la concrétisation du décollage économique, objectif suprême du Gouvernement.

Il a rappelé que la politique de montage automobile adoptée auparavant par l’Algérie sous la forme (CKD-SKD) n’a pas réalisé ses objectifs économiques escomptés, entraînant en revanche l’augmentation de la valeur des importations des kits de pièces destinés aux opérations de montage et des prix des véhicules assemblés localement.

Pour le ministre, cette politique a causé des pertes fiscales considérables au trésor public, outre le mécontentement des consommateurs vis-à-vis de certains véhicules, ainsi que les pratiques de monopole de certains monteurs de véhicules.

Pour y faire face, le Gouvernement a autorisé, dans la loi de finances 2020, les citoyens à importer de façon individuelle et à usage personnel, les véhicules de moins de trois ans, à charge de respecter certaines conditions et clauses techniques en fonction de l’intérêt suprême de l’économie nationale.

Le ministère de l’Industrie et des Mines a revu de façon globale le système de montage et de fabrication automobile en Algérie à travers l’élaboration d’une nouvelle stratégie basée sur des approches objectives et des données économiques réelles.


PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE
Le présent site Internet et l’ensemble de son contenu, y compris textes, images fixes ou animations, base de données, sont protégés par les droits d’auteur.
www.autoalgerie.com ne vous concède qu’une autorisation de visualisation de son contenu à titre personnel et privé et dans la mesure où vous êtes le légitime utilisateur final du site Internet, à l’exclusion de toute diffusion publique.