Les employés de l’usine Renault Algérie Production seront en chômage technique pour trois mois supplémentaires, rapporte le quotidien Liberté.

La reprise du travail pour l’usine Renault Algérie Production d’Oued Tlelat est toujours en suspens, conséquence de l’arrêt des importations des kits SKD/CKD destinés au montage automobile, et se prolongera pour trois mois “suite à un accord entre la direction de Renault et les salariés pour trois mois supplémentaires de chômage technique à un taux de 70% du salaire de base », rapporte le quotidien en question.

Un second accord qui intervient donc après celui trouvé au mois de février dernier pour un chômage technique de même durée permettant aux salariés de bénéficier d’une rémunération à 100% pour le mois de mars et à 90% pour les mois d’avril et de mai, ce dernier verra également l’apurement des reliquats de congés annuel pour le personnel concerné.

Reste à connaître l’avenir de l’usine Renault Algérie Production qui dépendra plus du plan de redressement du Groupe Renault qui sera dévoilé le 27 mai que de la fin du régime préférentiel, l’usine RAP n’en bénéficiant plus depuis le mois de novembre dernier en arrivant au terme de la période de bénéfice des avantages fiscaux qui lui ont été accordés avec le début de ses activités en novembre 2014.


Campagne de sensibilisation

Citoyen avant tout, le site accompagne ses articles avec un rappel des gestes basiques à suivre pour éviter la propagation du Covid-19 (Coronavirus). Et n’oubliez pas de limiter vos déplacements au maximum et de rester chez vous.