Le constructeur japonais Nissan semble vouloir prendre, pour le futur, un chemin contraire de la tendance des tablettes d’infodivertissement surplombant les consoles centrales.

C’est une tendance qui ne passe pratiquement pas inaperçue, de nombreuses voitures neuves ont un écran d’infotainement placé comme une tablette, en plein milieu du tableau de bord. Bien que ces écrans surdimensionnés attirent l’attention dans un salon de l’auto, les constructeurs travaillant sur des véhicules de nouvelle génération ont besoin d’autres considérations, dans une tentative d’équilibrer la conception, la technologie et l’utilité.

Lorsque Nissan a développé l’affichage pour le concept Ariya , la marque a décidé d’emprunter une voie différente et de prioriser la conception et la vision, plutôt que les dernières tendances. Au lieu d’une tablette, ce crossover électrique a un écran incurvé à deux panneaux et qui augmente la sensation de voir «l’horizon» à travers la voiture. Cette disposition reflète le nouveau langage de conception du futurisme de Nissan, qui est également exprimé dans le “bouclier” avant du concept Ariya. Mais le design horizontal n’a pas été choisi uniquement pour sa beauté.

Tomomichi Uekuri, directeur principal de l’équipe d’ingénierie HMI, déclar que “l’œil humain regarde naturellement d’un côté à l’autre lorsque nous conduisons. Les gens peuvent voir et absorber plus d’informations lorsqu’ils sont présentés horizontalement. C’est ainsi que fonctionne la vision périphérique.”

En plus de mieux transmettre les informations à l’œil humain, la disposition de l’écran a également des raisons de sécurité, car il est en ligne de vue, plus près de la route, explique Nissan. Coordonné à l’esthétique de l’horizon de la cabine, il devient partie intégrante du tableau de bord. L’équipe de conception Nissan l’appelle engawa, l’espace indéfini entre où vous êtes et où vous allez.

L’écran du Nissan Ariya Concept stocke les informations de conduite dans un combiné d’instruments, similaire à celui d’une voiture traditionnelle, tout en affichant les informations de divertissement, les commandes de confort et l’état du système sur l’écran central. Malgré le fait que l’écran ait deux panneaux, les informations peuvent se déplacer, ou être déplacées avec le doigt, entre les deux, donnant la sensation d’avoir un seul écran. Par exemple, si vous souhaitez obtenir des itinéraires pour votre destination et une carte devant le volant, ils peuvent y apparaître. Vous pouvez également les déplacer vers le centre ou les faire disparaître lorsqu’ils ne sont plus nécessaires. Uekuri explique: “La construction incurvée de l’écran est innovante et utilise une disposition ergonomique pour afficher le panneau du compteur et le panneau central, non seulement pour des raisons de visibilité, mais aussi pour aider le conducteur à atteindre facilement l’écran central. sensible au toucher. “

Comme d’autres parties du concept Ariya, l’écran est conçu pour donner une impression entièrement fonctionnelle. Il était important pour les concepteurs et les ingénieurs de montrer ce que Nissan peut réaliser dans un avenir proche, de la musique au GPS. L’expérience utilisateur peut être démontrée jusqu’au niveau granulaire, permettant au conducteur d’ajuster la quantité de données affichées à chaque emplacement, supprimant les informations inutiles de la périphérie du conducteur.

Il a fallu de nombreuses itérations à l’équipe de conception pour créer l’affichage du concept Ariya. L’équipe a construit des écrans similaires à l’intérieur d’une grande «boîte» noire qu’ils ont affectueusement appelée «le monolithe» en l’honneur du film «2001: Space Odyssey». Au sens figuré, ils ont commencé à ébaucher, sculpter, façonner, jusqu’à la mouture finale du le concept-car final.