Il n’y a pas de nouvelle négociation sur une fusion entre le groupe Renault et FCA, a assuré le 30 août le commissaire aux participations de l’Etat français Martin Vial.

Cette mise au point fait suite à une déclaration du patron de Fiat Chrysler Mike Manley, qui avait manifesté début août son « intérêt » pour qu’une telle fusion soit remise à l’ordre du jour « si les circonstances devaient évoluer ». « Il n’y a pas à ma connaissance de nouvelles négociations entre Fiat et Renault. En tout état de cause, pour l’Etat actionnaire de Renault, la priorité c’est l’Alliance [avec Nissan], c’est le projet industriel de l’Alliance », a déclaré M. Vial au micro de Radio Classique.