Herbert Diess, patron du géant allemand de l’automobile Volkswagen, abandonne la présidence de la marque pour se concentrer sur le groupe, a annoncé la marque de Wolfsburg.

A compter du 1er juillet, la marque sera dirigée par Ralf Brandstätter, qui occupe déjà la direction opérationnelle de la marque, selon un communiqué publié à l’issue d’une réunion extraordinaire du conseil de surveillance du groupe de Wolfsburg (nord de l’Allemagne).

“Herbert Diess, qui occupait les deux postes jusqu’ici, obtient ainsi plus d’espace libre pour ses tâches de patron du groupe”, précise VW. “L’objectif est une focalisation plus grande sur les tâches respectives à la tête du groupe et de la marque dans cette phase de transformation de l’industrie automobile”.

Selon les médias allemands, cette annonce intervient après des semaines de turbulences au sein de Volkswagen. Herbert Diess fait l’objet de critiques notamment du puissant comité d’entreprise qui lui reproche des erreurs de management et le rend responsable des problèmes de logiciel sur le modèle Golf 8 et la nouvelle voiture électrique ID.3.

Le scandale tentaculaire des moteurs diesel truqués avait plongé l’industrie automobile allemande, pilier de l’économie du pays, dans une crise historique dont elle peine toujours à sortir.


Citoyen avant tout, le site accompagne ses articles avec un rappel des gestes basiques à suivre pour éviter la propagation du Covid-19 (Coronavirus). Et n’oubliez pas de limiter vos déplacements au maximum et de rester chez vous.