Retour sur les dates et étapes importantes des 100 ans de Mazda au palmarès riche, une collection de records sur circuit et hors circuit, en production et dans le cœur des fans.

Le constructeur japonais a toujours emprunté des voies détournées, souvent non conventionnelles, voire périlleuses, pour s’assurer que le plaisir de conduire est gravé dans l’ADN de chaque membre de l’équipe Mazda. En attestent les nombreux exemples figurant dans les livres de records et les chroniques historiques illustrant un constructeur automobile déterminé à faire les choses à sa manière et aller au bout de ses rêves. Ses records, jalons historiques et autres initiatives légendaires se retrouvent ainsi dans un large éventail de domaines de la conduite automobile.

Tout a commencé en 1931, lorsque le fabricant de machines-outils de l’époque a construit son premier véhicule, un tricycle utilitaire baptisé Mazda-Go. La société Toyo Kogyo, le nom de Mazda à l’époque, était appelée à construire plus de 50 millions de voitures et vise désormais la barre des 2 millions de véhicules produits par an d’ici 2024. En cours de route, le constructeur a toujours repoussé ses limites, et il a commencé à le faire très tôt…

Ligne du temps des jalons déterminants

1936

Mazda entreprend une tournée promotionnelle à travers l’archipel nippon avec cinq modèles Mazda-Go (type KC et DC). Au départ de Kagoshima, à proximité de la pointe la plus méridionale des îles principales du Japon, l’expédition met en avant la résistance et la durabilité du tricycle sur 2 700 km de pistes poussiéreuses, boueuses et bruyantes, pour arriver à Tokyo 25 jours plus tard. Cette campagne publicitaire a donné un coup de fouet aux ventes. En 1940, Mazda présentera même son premier prototype de voiture de tourisme. La Seconde Guerre mondiale a toutefois empêché la production de cette berline à quatre portes.

1945

Mazda reprend la production de véhicules utilitaires à Hiroshima quatre mois seulement après l’explosion de la bombe atomique au-dessus de la ville.

1960

L’entreprise fait son entrée sur le marché des voitures particulières en proposant un style résolument révolutionnaire sous les lignes de la Mazda R360 Coupé. Ce charmant coupé 2+2 hyperléger s’est emparé cette année-là de 65 % du segment florissant des microvoitures au Japon et de 15 % de l’ensemble du marché automobile national.

1967

Lancement de la Mazda Cosmo / 110S, la première voiture de série au monde animée par un moteur rotatif Wankel à deux rotors et seulement le deuxième modèle rotatif de l’histoire. La Cosmo a également été la première voiture à moteur rotatif à participer à la très exigeante course d’endurance des 84 heures du Marathon de la Route au Nürburgring en Allemagne, où elle a terminé à la quatrième place en 1968.

1970

Mazda produit son 100 000véhicule à moteur rotatif, une performance inégalée à ce jour. Le constructeur automobile d’Hiroshima a écoulé près de deux millions de voitures, de pick-up et de fourgonnettes équipés de ces groupes motopropulseurs uniques… jusqu’à présent.

1973

Au Salon de l’automobile de Tokyo, Mazda sort des sentiers battus en dévoilant la Mazda CVS Personal Car, un véhicule futuriste, largement en avance sur son temps à bien des égards. Ce prototype de type monospace était en effet électrique, autonome et a levé un coin du voile sur l’une des visions de la circulation qui ne s’est toujours pas concrétisée aujourd’hui.

1977

Deux Mazda 323 parcourent les 15 000 km qui séparent Hiroshima de leur première au Salon de l’automobile de Francfort en 40 jours. Hormis quelques crevaisons, elles ne déplorent aucune panne. La toute nouvelle compacte a ainsi prouvé sa fiabilité avant même sa commercialisation.

1978

Introduction de la Mazda RX-7, un élégant coupé sport compact. Véritable ode au plaisir de conduire, ce modèle est devenu le véhicule à moteur rotatif le plus populaire de l’histoire avec pas moins de 811 000 unités écoulées en trois générations, établissant également d’innombrables records sur circuit. La même année, une RX-7 modifiée établit un record de vitesse terrestre pour sa catégorie (296 km/h) aux Bonneville Salt Flats.

Les années 1980

La RX-7 à moteur rotatif bat d’innombrables records sur piste, remportant entre autres plus de 100 courses de l’IMSA (Association internationale des sports automobiles), soit plus que tout autre modèle à moteur à piston, tout en dominant la classe GTU (moins de 2,5 litres) aux 24 heures de Daytona pendant 12 années consécutives, de 1982 à 1993. En 1986, une RX-7 de deuxième génération réalise un nouveau record de vitesse de classe en pointant à 383,7 km/h à Bonneville.

1989

Mazda lance la MX-5. À elle seule, elle ravive et relance le marché des roadsters classiques avec le concept de Jinba Ittai, l’osmose parfaite entre le cavalier et sa monture. Établissant de nouvelles normes en matière d’ingénierie légère et de plaisir de conduite accessible au plus grand nombre, cette biplace abordable remporte un succès instantané, battant à plusieurs reprises ses propres records de production et de ventes, tout en étant primée à deux nombreuses reprises dans le monde entier et en attirant une solide base d’aficionados. Elle devient également la voiture de série la plus souvent utilisée en compétition.

Lire aussi : Mazda fête ses 100 ans

1990

Dans le sillage du périple de 1977, six Mazda (des 626, des 323 et des fourgons E2200) partent du Japon pour rejoindre le siège allemand de Mazda à Leverkusen, en passant cette fois par l’Union soviétique en voie de dissolution.

1991

Signant l’un des plus grands moments de l’histoire du moteur rotatif, la Mazda 787B bouscule l’establishment de la course automobile en remportant les 24 heures du Mans. C’est la première victoire d’une marque japonaise et la seule jamais remportée par une voiture sans piston.

1993

Lancement de la Mazda Xedos 9 (également appelée Millenia & Eunos 800), premier modèle de série disponible avec un moteur à cycle Miller. Le V6 de 2,3 litres animant cette berline du segment E présente une configuration unique combinant une fermeture retardée des soupapes d’admission et un compresseur pour développer plus de puissance avec moins de cylindrée tout en augmentant l’efficacité énergétique.

1995

Un RX-7 de troisième génération modifiée bat un autre record de vitesse à Bonneville, en atteignant 389 km/h.

2000

Le Livre Guiness des records déclare officiellement que la MX-5 est la biplace de sport la plus vendue de l’histoire avec 532 000 exemplaires qui ont trouvé acquéreur. Mise à jour plusieurs fois depuis, la MX-5 n’est pas prête d’abandonner ce titre !

2004

La Mazda RX-8 à moteur rotatif reprend le flambeau de sa devancière en établissant 40 records internationaux de la Fédération internationale de l’Automobile (FIA) sur l’anneau de vitesse du centre d’essais automobiles de Papenburg, dans le nord-ouest de l’Allemagne.

2011

Introduction de la technologie Skyactiv : une gamme de moteurs, de transmissions, de carrosseries et de châssis non conventionnels conçus pour maximiser l’efficacité énergétique, les performances, la sécurité et le plaisir de conduire. Parallèlement, Mazda dévoile le nouveau langage stylistique de Mazda, le Kodo – l’Âme du mouvement. Proposées pour la première fois à l’international avec le Mazda CX-5, un tout nouveau SUV, la technologie Skyactiv et la philosophie du design KODO seront ensuite adaptées à chaque nouvelle génération de modèles Mazda, ce qui leur vaudra un accueil exceptionnellement positif tant des critiques que du public, et des centaines de nouveaux prix et récompenses.

2013

Plusieurs Mazda3 de nouvelle génération se lancent dans le périple désormais historique entre le Japon et l’Allemagne en passant par la Russie, le Belarus et la Pologne. Lors de cette édition, des fans, des journalistes et des blogueurs parlent en direct de leur expérience au volant.

2013

La communauté des fans de Mazda établit un nouveau record du monde Guinness pour le plus grand défilé de voitures Mazda. Pas moins de 683 MX-5 ont rejoint Lelystad aux Pays-Bas, battant le record de 2010 de 459 MX-5, établi à Essen, en Allemagne.

2014

La Mazda6 démontre la puissance de ses moteurs Skyactiv-D, pulvérisant le précédent record de vitesse moyenne sur 24 heures (221,1 km/h contre 209,8 km/h) ainsi que de nombreux autres records de la FIA pour les turbodiesels de 2,0 à 2,5 litres.

2014

Les fans de Mazda battent le record du monde du plus grand nombre de MX-5 lors d’un seul événement : 1 934 roadsters de toute l’Amérique du Nord participent à un événement automobile, le Mazda Raceway de Salinas, en Californie.

2016

La millionième MX-5, un modèle de quatrième génération, sort de la chaîne de production l’usine Ujina n°1 à Hiroshima. La biplace à toit souple a alors entrepris une tournée mondiale au cours de laquelle elle a recueilli les signatures d’environ 200 000 fans.

2018

Un autre jalon de la production a été franchi avec la 50 millionième Mazda construite au Japon. D’autres records de production seront à l’ordre du jour, car Mazda vise à augmenter sa capacité mondiale annuelle à 2 millions d’unités d’ici 2024.

2018

Mazda démontre les capacités sur glace de la version à traction intégrale de son populaire SUV CX-5 sur le lac Baïkal gelé après être devenu le premier constructeur automobile à obtenir l’autorisation officielle de se rendre en Sibérie et de traverser le lac le plus ancien et le plus profond du monde.

2019

Parfaitement dans son élément, une MX-5 de première génération bat le record du plus grand nombre de virages en épingle à cheveux parcourus en 12 heures. Négociés par une nuit pluvieuse sur la route du glacier de Kaunertal dans les Alpes autrichiennes, les 2 900 virages représentent plus du double du record précédent attesté par l’Institut allemand des records (RID).

2019

Lancement du moteur Skyactiv-X. Le premier moteur à essence à allumage par compression disponible de série de l’histoire combine l’efficacité énergétique et le couple exceptionnels d’un diesel avec la linéarité, la fougueuse montée en régime et la réactivité d’un moteur à essence Skyactiv-G.


Campagne de sensibilisation

Citoyen avant tout, le site accompagne ses articles avec un rappel des gestes basiques à suivre pour éviter la propagation du Covid-19 (Coronavirus). Et n’oubliez pas de limiter vos déplacements au maximum et de rester chez vous.