Le constructeur indien Mahindra espère laisser

Après avoir annoncé son renoncement à investir 423 millions de dollars dans le redressement de SsangYong Motor et permettre à la firme sud-coréenne de redevenir rentable d’ici 2022, Mahindra espère bien laisser sa place à quelqu’un d’autre en tant que propriétaire de SsangYong, selon les déclarations du sous-directeur gérant de Mahindra, Anish Shah, à autonews, pour qui “Mahindra réduira sérieusement sa participation avec l’arrivée d’un nouvel investisseur qui pourra même reprendre nos parts”.

Mahindra détient 75% des parts de SsangYong depuis sa prise de contrôle en 2010, situation qui pourrait changer à court terme, le constructeur indien ayant des objectifs ambitieux mais la suite ne semble pas lui avoir donné raison, la marque dus-coréen étant déficitaire malgré ses dernières productions, comme le Tivoli et le nouveau Korando, et nécessite un renflouement que le propriétaire ne semble pas vouloir débloquer.


PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE
Le présent site Internet et l’ensemble de son contenu, y compris textes, images fixes ou animations, base de données, sont protégés par les droits d’auteur.
www.autoalgerie.com ne vous concède qu’une autorisation de visualisation de son contenu à titre personnel et privé et dans la mesure où vous êtes le légitime utilisateur final du site Internet, à l’exclusion de toute diffusion publique.