En activité depuis le mois dernier, l’usine Soprovi assemblant les camions Renault Trucks, et Volvo plus tard, assemble une collection de plus de 4 000 pièces par camion, soit une diversité de plus de 1 000 références.

L’usine SOPROVI est située à Meftah sur un site de près de 24 000 m2, dont une surface couverte de 7500 m2 avec une capacité qui devraient atteindre 1000 véhicules en 2019 et environ 2000 véhicules en 2020, avec une capacité d’adaptation aux besoins du marché et ce en doublant le nombre d’équipe et passer à deux ou 3 shifts. L’usine SOPROVI intègre les standards du Groupe Volvo et est principalement dédiée à l’assemblage des gammes Renault Trucks C et K. Elle produira aussi, par la suite, des camions des gammes Volvo Trucks FH, FM et FMX puis Renault Trucks D.

L’usine tourne à une cadence de 4 camions/jour actuellement tout en projetant de passer rapidement à 10 unités/jour d’ici l’été, annonce le directeur d’usine, Marc André Charbonnier. L’usine se décompose en une zone “Logistique” desservant la zone de “Sous-assemblage” qui permet de préparer les kits à assembler au sein de la ligne qui compte plusieurs stations de travail afin d’entamer la phase d’assemblage.

Une phase qui commence par relier les deux longerons du camion (cadrage châssis), mise en place de quelques supports des pièces à venir sur les autres stations ainsi que l’installation de câblage avant sont déroulage sur la station suivante qui accueille également la mise en place de plus de supports. S’ensuivront l’assemblage de la boite à vitesse, les trains roulants, l’assemblage du mariage boîte/moteur, les réservoirs avant de recevoir la cabine, qui arrive prête, puis passer le contrôle de qualité. Et si l’usine ne dispose pas d’un banc d’essai, les tests de roulage se font sur route et en conditions réelles sur une distance 50 km, afin de déceler les éventuels soucis (freinage, direction, climatisation, bruits, chronotachygraphe…).