BAIC Industrie Internationale Algérie annonce aujourd’hui le renforcement des activités de l’usine, afin d’entamer une étape très importante pour tout le pays, l’exportation vers 3 pays d’Afrique, mais aussi, dans un futur proche, vers des pays d’Europe, avec l’autorisation du partenaire Chinois.

Animant une conférence de presse ce matin, le patron de BAIC Algérie, a annoncé que “l’usine BAIC Algérie répond aujourd’hui à toutes les exigences du gouvernement Algérien, en affichant un taux d’intégration de 26 %, qui atteindra 34 à 36 % dès le lancement des nouvelles unités de soudure et peinture, dont les travaux d’installation vont démarrer bientôt, et 55 % dans une troisième phase lors de l’entame de la fabrication des moteurs et boîte de vitesse”. Dans ce projet, l’investisseur principal est l’entreprise EURL SARIAK AUTO HANDLER en tant qu’actionnaire principal, le groupe chinois Beijing Automobile détient une participation minoritaire dans la joint-venture “BAIC Industrie Internationale Algérie”, à hauteur de 10%, mais affiche un engagement sans retenue vis-à-vis de son partenaire Algérien, se traduisant notamment par l’encadrement et la formation du personnel et des employés de l’usine BAIC de Batna, avec des programmes de formation effectués sur site, à Batna et en Chine.

Notre interlocuteur a également expliqué que “dans la perspective du renforcement de ses activités, l’usine BAIC ALGÉRIE a défini six domaines d’action principaux, à savoir la productivité, la formation et transfert de technologie, des structures durables, un processus de commande stable , l’intensification de l’excellence et des usines et infrastructures en constante expansion et évolution”. Le PDG de BAIC explique ce plan d’action par le “besoin de renforcer la production de véhicules conformes aux attentes des clients particuliers et professionnels en matière de qualité et de prix, avant d’entamer, dans les quelques semaines à venir, la phase de l’exportation, vers 3 pays d’Afrique : Tunisie, Libye et Mauritanie. Des accords de partenariat ont déjà été signés avec des opérateurs locaux dans ces pays, qui n’attendent aujourd’hui que d’être livrés” Nous tenons à franchir ce cap, et nous nous engageons à redresser l’activité de l’industrie automobile en Algérie, et nous sommes capables d’exporter des véhicules assemblés en Algérie vers plusieurs pays du monde”, affirme le PDG de BAIC ALGÉRIE.

BAIC ALGÉRIE a été sollicitée également, toujours selon Mr Seriak, par d’autres pays notamment en Europe, avec l’accord du partenaire chinois Beijing Automobile, afin de permettre des tests de prototypes de modèles BAIC assemblés en Algérie, notamment la BAIC X25 pour l’Espagne et l’Italie.