Les employés de l’usine Renault Algérie Production sont en chômage technique jusqu’à nouvel ordre, rapporte le quotidien Liberté dans son édition du jour.

Au ralenti depuis la fin du mois d’octobre dernier, l’usine Renault Algérie Production a officiellement fermé ses portes jusqu’à nouvel ordre, rapporte Liberté tout en précisant que cette décision “intervient après l’arrêt des importations des kits SKD/CKD destinés au montage automobile, car il n’y a rien à produire ”, selon une source proche de Renault Algérie qui explique que cela est lié à” l’absence de visibilité et, du coup, l’usine a dû fermer ses portes en attendant la publication d’un nouveau cahier des charges qui, d’après le gouvernement, sera probablement prêt d’ici au mois d’avril prochain”. Une fermeture qui “pourrait durer entre 45 et 60 jours”, rapporte également le quotidien. Toujours selon la même source “les employés continueront à toucher leurs salaires durant cette période”.

Pour rappel, Renault Algérie a entamé une action envers les clients dont les commandes n’ont pas encore été satisfaites, en proposant soit un remboursement dans la semaine qui suit le dépôt de la demande d’annulation, soit le maintien de la commande, Renault Algérie s’engageant dans ce cas au maintien du tarif figurant sur le bon de commande.