Le Ministre de l’Industrie, Monsieur Ferhat Ait Ali Braham, a reçu jeudi au siège du Ministère, Son excellence l’Ambassadeur du Japon en Algérie, Monsieur Kazuya Ogawa.

Lors de cette rencontre, les deux parties ont passé en revue les relations économiques bilatérales, notamment dans le secteur industriel, et les moyens de les promouvoir.

Dans ce cadre, le ministre a présenté à son hôte les grandes lignes de la nouvelle stratégie industrielle du Gouvernement, qui trace, ajoute-il, le schéma d’une véritable industrie productive. Il a indiqué que cette stratégie encouragera les investisseurs, nationaux et étrangers, à s’engager dans des projets dans les différentes branches industrielles sans contraintes.

Ferhat Ait Ali a appelé, à cette occasion, les entreprises japonaises à se lancer dans des investissements durables en Algérie qui pourrait constituer une plateforme idéale, pour ces entreprises, vers les marchés africains et européens.

De son côté, l’ambassadeur japonais a exprimé la volonté de son pays de renforcer la présence des entreprises nippones en Algérie dans les différents secteurs économiques. Pour rappel, plusieurs usines automobiles étaient annoncés les dernières années en Algérie dont celle de Nissan avec le Groupe Hasnaoui, de Suzuki avec le Groupe Tahkout et d’autres évoquées comme celle de Toyota avec le Groupe Cevital d’autant plus que le boss de Cevital, Issad Rebrab, avait déclaré en 2018 “être prêt à devenir partenaire du constructeur japonais Toyota si ce dernier veut s’installer en Algérie pour la production de de voitures de mais avec un taux d’intégration pouvant atteindre un niveau élevé”.


PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE
– Le présent site Internet et l’ensemble de son contenu, y compris textes, images fixes ou animations, base de données, sont protégés par les droits d’auteur.
– www.autoalgerie.com ne vous concède qu’une autorisation de visualisation de son contenu à titre personnel et privé et dans la mesure où vous êtes le légitime utilisateur final du site Internet, à l’exclusion de toute diffusion publique.