Le Groupe PSA et VINCI Autoroutes ont testé de nouvelles fonctionnalités du véhicule autonome dans la continuité de l’expérimentation réalisée en juillet 2017 qui avait donné lieu au premier franchissement en totale autonomie d’une barrière de péage.

Ce 11 juillet, VINCI Autoroutes et le Groupe PSA ont approfondi les expérimentations de conduite autonome en vitesse de croisière et de franchissement de la barrière de péage en mode autonome. Deux nouvelles situations complexes de conduite en totale autonomie ont été testées en conditions réelles de circulation, sur le réseau VINCI Autoroutes :

  • le passage en mode autonome d’une zone de circulation temporairement modifiée en raison de travaux ;
  • la mise en sécurité du véhicule (« safe stop »), qui consiste à diriger le véhicule sur une zone refuge, en cas de non reprise en main du véhicule par le conducteur dans une situation particulière (présence exceptionnelle d’obstacle sur la chaussée, conditions météorologiques fortement dégradées, …) ou encore en cas de fin d’autoroute.

Ces démonstrations ont été réalisées entre Dourdan et Ablis (A10 / A11) avec un prototype Peugeot 3008 du Groupe PSA, qui fait partie de la flotte de véhicules autonomes du programme AVA « Autonomous Vehicle for All ».

Carla GOHIN, Chief Technology Officer du Groupe PSA a déclaré : « cette expérimentation marque une étape supplémentaire dans le déploiement du véhicule autonome. Il s’agit, deux ans après la première expérimentation, d’intégrer toujours plus de contraintes dans les cas d’usage en renforçant la communication entre le véhicule autonome et l’infrastructure pour élargir le domaine d’action du système tout en garantissant la sécurité. Ces tests démontrent le caractère innovant et concret de la collaboration entre le Groupe PSA et VINCI Autoroutes, indispensable au développement des véhicules autonomes. »

« L’infrastructure autoroutière intelligente est un atout essentiel au développement du véhicule autonome. Elle permet d’enrichir les données contextuelles diffusées au système de guidage pour optimiser la prise de décision du véhicule et sa trajectoire » a souligné Pierre COPPEY, président de VINCI Autoroutes et directeur général adjoint de VINCI. « Notre collaboration avec le Groupe PSA est en ce sens prometteuse. Le réseau autoroutier sert ainsi de terrain d’expérimentation grandeur réelle des nouvelles mobilités qui, demain, révolutionneront les usages de la route. »