1959-2019 : 60 ans de Skoda Octavia

La Skoda Octavia fête le 60e anniversaire du lancement de sa production: les premiers exemplaires de cette série de modèles légendaire quittèrent la chaîne de production de l’usine Mladá Boleslav en janvier 1959.

Les premières Skoda Octavia à deux portes quittèrent l’usine-mère de Mladá Boleslav en janvier 1959, où elles furent encore produites durant les premières semaines conjointement aux modèles précédents Š 440 et Š 445. Le capot moteur de l’Octavia renfermait un robuste quatre cylindres en ligne affichant une cylindrée de 1.1 litre et une puissance de 40 ch, lequel était propulsé par une transmission arrière à quatre vitesses. Sa vitesse maximale était de 110 km/h et sa consommation moyenne de 7.7 litres d’essence aux 100 kilomètres. Le design fluide et attrayant de sa carrosserie était aussi convaincant que ses caractéristiques de conduite. Des innovations techniques telles que l’essieu avant doté de ressorts hélicoïdaux et d’une barre stabilisatrice conféraient à l’Octavia un confort de conduite élevé et un comportement sur route agréable. Le lancement des phares asymétriques au cours de l’année 1959 augmenta la sécurité active. En 1959 également, Skoda présenta une variante plus puissante: l’Octavia Super dotée d’un moteur d’1.2 litre et d’une puissance maximale de 45 ch. La série de modèles Octavia jouit rapidement d’une forte demande au plan national et international.

Le Salon de l’auto de Genève accueillit le 10 mars 1960 la première de la version sportive: la Skoda Octavia Touring Sport (TS), qui présentait une puissance moteur accrue à 50 ch. Skoda fit une demande d’homologation de la TS auprès de la FIA, fédération internationale de l’automobile, pour les courses et les rallyes dans la catégorie des véhicules de route non modifiés, ce qui ouvrit la voie du sport automobile à ce deux-portes pouvant atteindre 130 km/h. Avec des victoires remportées dans sa catégorie dans les années 1961, 1962 et 1963, l’Octavia TS réussit le coup du chapeau au rallye de Monte Carlo.

Le 11 septembre 1960 à Brno, Skoda présenta pour la première fois l’Octavia Combi doté d’un hayon divisé horizontalement en deux parties. Malgré des dimensions extérieures compactes, ce véhicule offrait même occupé par cinq personnes, un coffre d’une longueur de chargement de 0.965 mètres et un volume de 690 litres jusqu’au ciel de pavillon. En rabattant les dossiers des sièges arrière, on pouvait même y ranger des bagages jusqu’à un volume de 1050 litres.

Cette berline à deux portes fut produite jusqu’en 1964. Le dernier exemplaire quitta la chaîne de production de Mladá Boleslav le 11 avril. Son successeur direct fut la série totalement inédite Skoda 1000/1100 MB qui était dotée d’une carrosserie autoporteuse et d’un moteur arrière. La dernière Octavia Combi quitta l’usine de Kvasiny le 21 décembre 1971. Entre 1959 et 1971, 360.000 Skoda Octavia au total virent le jour, dont plus de 54.000 versions break. 

L’Octavia fournit également en 1966 la base technique de la première automobile construite en Nouvelle-Zélande: la TREKKA fut le fruit d’une collaboration étroite avec le constructeur automobile tchèque et disposait comme base du châssis raccourci de l’Octavia Super. Cette voiture polyvalente très appréciée est considérée comme l’un des modèles précurseurs des SUV actuels de Skoda. 

Au plus tard aux débuts de la première Octavia de la nouvelle génération, le nom du modèle devint synonyme de la marque dans son ensemble. En 1992, peu après l’affiliation de Skoda au groupe Volkswagen, démarra le développement d’un modèle totalement inédit et qui reprit la légendaire désignation du type. Sur une plate-forme technique moderne, l’équipe du designer en chef de l’époque Dirk van Braeckel conçut une carrosserie au design incomparable. La berline Octavia et son grand hayon fut lancée le 4 avril 1996 et enthousiasma d’emblée par son niveau élevé de sécurité passive et active. Le coffre pouvant contenir de 528 à 1’328 litres de volume constitua la base d’un espace particulièrement généreux. En mars 1998, la variante de carrosserie de l’Octavia Combi encore plus spacieuse et particulièrement demandée sur les marchés européens vint compléter la gamme, à laquelle s’ajouta ensuite la version à transmission intégrale en 1999. Jusqu’en novembre 2010, 970.000 berlines et plus de 470.000 breaks de la première génération d’Octavia virent le jour. 

La seconde génération qui fut produite entre 2004 et 2013 pulvérisa ce record: 1.6 million de berlines et 900.000 breaks trouvèrent un acquéreur. Outre son utilité encore accrue, cette génération sut convaincre grâce à de nombreuses innovations techniques, en particulier les moteurs à essence à injection directe et la boîte automatique à double embrayage (DSG). Aujourd’hui, la troisième génération d’Octavia constitue l’épine dorsale de la gamme de modèles de Skoda. Elle est produite depuis novembre 2012 et a subi une mise à jour complète en février 2017. Plus de 2.5 millions de clients ont déjà opté pour cette génération. 

Ce modèle s’est fermement établie depuis longtemps sur de nombreux marchés. Presque 6.5 millions de véhicules produits depuis 1959 en sont la preuve incontestable. Mieux encore: la série best-seller tchèque jouit d’une notoriété croissante à l’échelle nationale et internationale. En Allemagne, elle est le seul modèle d’importation à faire partie depuis des années du top 10 des immatriculations. En Suisse, l’Octavia fut la voiture la plus vendue deux années consécutives. 

À part l’usine-mère Skoda de Mladá Boleslav, l’Octavia est également construite en Chine, Inde, Russie, Kazakhstan et en Algérie à l’heure actuelle.