Le compte à rebours a commencé pour le début de la production en série de l’ID.3, premier modèle d’une toute nouvelle génération de véhicules électriques basés sur la Plateforme Modulaire Électrique (MEB), à l’usine de Zwickau au mois de novembre.

L’ID.3 fera ses débuts mondiaux le 9 septembre au soir au Salon International de l’Automobile de Francfort (IAA). Les premiers véhicules seront livrés aux clients l’été prochain. Avec l’ID.3, Volkswagen lance la plus grande offensive électrique de l’industrie automobile mondiale. Au cours des trois prochaines années, pas moins de 33 modèles basés sur la plateforme MEB devraient entrer en production, répartis sur toutes les marques à haut volume du Groupe Volkswagen.

« Le démarrage de la production de l’ID.3 en novembre marque le début d’une nouvelle ère pour Volkswagen, comme cela avait été le cas avec la première Coccinelle ou la première Golf. La conversion progresse conformément au planning prévu. Les 400 premières ID.3 de pré-séries sont déjà en cours de test sur les routes d’Europe. Avec l’ID.3, Zwickau deviendra un véritable pionnier de l’électro-mobilité », indique Thomas Ulbrich, membre du Directoire de la marque Volkswagen en charge de l’électro-mobilité.

Conversion totale à l’usine de véhicules de Zwickau
À Zwickau, Volkswagen est, pour la première fois, en train de convertir une usine de production exclusive de véhicules à moteur à combustion interne en une usine de production exclusive de véhicules électriques. La transition vers les véhicules électriques a commencé début 2018 et devrait s’achever fin 2020, soit une durée d’environ trois ans. L’atelier de carrosserie et l’atelier de peinture ont déjà été largement préparés pour la production de l’ID.3. La première des deux dernières lignes d’assemblage est achevée. C’est là que la production de l’ID.3 débutera en novembre, avant d’être progressivement intensifiée. Pas moins de 12 bâtiments ou parties de bâtiments entièrement neufs sont en cours de construction sur le site de l’usine. L’atelier de presse existant a déjà été agrandi et préparé pour la nouvelle ère, pour un investissement total de 75 millions d’euros. Cela signifie qu’à compter de 2021, l’usine de Zwickau sera en mesure de produire toutes les principales pièces de carrosserie des véhicules MEB.

La deuxième ligne d’assemblage de Zwickau sera modifiée à partir de l’été 2020 pour une mise en service la même année. À terme (à compter de 2021), six modèles basés sur la MEB seront produits à Zwickau pour trois marques du Groupe. La capacité de production devrait passer de 300 000 à 330 000 véhicules par an. Cela fera de Zwickau la plus grande et la plus opérationnelle des usines de production de véhicules électriques en Europe. Au total, Volkswagen va investir environ 1,2 milliard d’euros dans la transformation de ce site. Les investissements réalisés à ce jour s’élèvent déjà à environ 800 millions d’euros.

En route vers une usine high-tech
Ces derniers mois, plus de 1 600 robots de production de dernière génération ont été installés. La ligne d’assemblage final utilisera notamment des technologies entièrement nouvelles telles que l’installation automatisée du ciel de toit. À l’avenir, Zwickau pourra produire quotidiennement environ 150 véhicules de plus qu’avant la transformation (1 500 au lieu de 1 350) grâce à un niveau croissant d’automatisation. Les effectifs resteront stables.

À Zwickau, pas moins de 8 000 employés se préparent au lancement de l’ère électrique. Dans le cadre d’une formation spéciale haute tension, ils apprennent à travailler avec les systèmes de batterie modernes et le câblage électrique en toute sécurité. À ce jour, environ 8 000 journées de formation sur 13 000 ont eu lieu. Plus de 2 500 salariés sont déjà qualifiés pour l’électro-mobilité.