Une délégation du Groupe Volkswagen séjourne actuellement à Alger avec à la clé une rencontre avec les responsables du Ministère de l’Industrie et des Mines.

Partenaire de l’usine Sovac Production, le Groupe Volkswagen a dépêché une délégation, composée de représentants de Volkswagen, Seat et Skoda, à Alger dans le but de s’entretenir avec le premier responsable du secteur et s’enquérir de la situation de l’usine de Relizane mais également des projets en cours dans le cadre de la sous-traitance devant accompagner la présence du groupe allemand en Algérie d’autant plus que ce dernier a réaffirmé, par le biais de Wayne Griffiths (patron de Cupra et vice-président chargé des Ventes et du Marketing de SEAT) en marge du Salon de Frankfurt que “le projet du Groupe Volkswagen en Algérie s’articule sur deux axes, commercial et industriel avec la localisation de sous-traitants dans la région et restons confiants quant à une solution afin de continuer le développement industriel dans ce pays”.

Nomination d’un administrateur pour le Groupe Sovac

Et c’est accompagnée des ambassadeurs d’Allemagne, d’Espagne et de la République Tchèque que la délégation a été reçu par la ministre de l’Industrie et des Mines, Djamila Tamazirt, à qui une ” présentation a été faite à madame la ministre sur l’état d’avancement de ce projet à la lumière des décisions prises par les pouvoirs publics (désignation d’un Administrateur) et la levée des obstacles par la libéralisation des kits et le déblocage du compte bancaire de l’entreprise Sovac”, rapporte un communiqué du ministère. Le communiqué rapporte également que l’activité du groupe Sovac reprendra son cours normal en 2020 (selon le dossier présenté et approuvé par le Conseil national de l’investissement)”

La délégation a également présenté son plan de développement de la sous-traitance qui aura à accompagner l’usine Sovac Production à travers la présence d’équipementiers avec l’objectif de s’orienter vers l’exportation des pièces, composants et véhicules dans le strict respect de la réglementation ».

Sovac Production : La délégation de sous-traitants débarque aujourd’hui

A la lecture de cette présentation et des arguments avancés par la délégation du Groupe Volkswagen, la première responsable du secteur a « rassuré les partenaires industriels de l’Algérie sur leur projet industriel et a marqué la disponibilité du ministère à les accompagner. Elle a, aussi, réitéré le potentiel du marché algérien et les opportunités qu’il offre pour exporter des voitures et des pièces vers les marchés de la région », informe le communiqué.

Le Groupe Sovac se dit satisfait et rassuré

Contacté par nos soins, suite au communiqué du ministère, le Groupe Sovac a déclaré que ” nous sommes très satisfaits et rassurés de la tenue de cette importante réunion entre le ministère de l’industrie et les représentants du Groupe Volkswagen, en présence des ambassadeurs. Le gouvernement a encore une fois réitéré son engagement à faire aboutir la 2ème phase du projet du développement industriel de SOVAC Production. Ce grand projet est composé de deux volets, le premier est relatif à l’installation des équipementiers en Algérie pour la production de la pièce de première monte, qui sera , dans sa majorité, destinée à l’exportation tandis que le 2ème volet consiste à développer les process de Production à l’usine de Relizane”.

Notre interlocuteur rajoutera que “nous saluons particulièrement la mise en place par la Ministre de l’Industrie et des Mines, d’un groupe de travail composé de techniciens du Ministères de l’industrie, du Groupe Volkswagen et de SOVAC. Ce groupe de travail va ainsi permettre l’accélération de ces projets et permettre à SOVAC d’être conforme aux délais fixés dans le cahier de charge qui régit l’activité automobile, notamment sur le volet relatif à l’intégration locale”.

Pour rappel, le Groupe Volkswagen avait déclaré sur nos colonne, suite de la nomination d’un administrateur judiciaire à la tête du Groupe Sovac, que “nous suivons de près la situation tout en y adaptant nos opérations selon l’évolution” avant d’ajouter que “nous continuerons à opérer ainsi dans le but de préserver nos intérêts en Algérie”.