Alors que Volkswagen a suspendu sa décision d’implanter une nouvelle usine multi-marque en Turquie, la Grèce s’est à son tour dit intéressée pour accueillir ce futur site du groupe allemand.

C’est la course aux candidats suite à la décision de Volkswagen de suspendre la construction d’une usine en Turquie, puisque c’est au tour de la Grèce de se déclarer intéressée pour accueillir cette nouvelle unité de production du Groupe Volkswagen et “rejoint” ainsi la candidature de la Bulgarie, pays pressenti avant le choix de la Turque par le groupe allemand, tout comme la Serbie et la Roumanie, qui faisait partie d’une première short liste qui incluait même l’Afrique du Nord.

L’usine représente un investissement estimé entre 1,2 et 1,5 milliard d’euros et devrait employer quelque 4 000 personnes pour une capacité de production de 300.000 unités/an formées par les Volkswagen Passat et Skoda Superb.