ID3 Workshop für Medien und Journalisten am 30.08.2019 bei Volkswagen Sachsen im Werk Zwickau . Foto: Oliver Killig

Le constructeur espagnol Seat considère de “constructive” la rencontre entre Ferhat Ait Ali, ministre de l’Industrie, et Alfonso Sancha Garcia, Vice-président des achats du constructeur Seat en sa qualité de représentant du Groupe Volkswagen.

La rencontre entre le ministre de l’industrie et le représentant du Groupe Volkswagen est présentée comme “très intéressantes et constructives après les discussion sur le nouveau cahier des charges régissant l’industrie automobile en Algérie “, selon une communication de Seat, tout en précisant “approfondir nos échanges avec les autorités algériennes durant les semaines à venir afin de concrétiser nos futures opérations en Algérie”

Interrogé sur l’absence du CEO Wayne Griffiths, Seat a tenu a expliqué qu’Alfonso Sancha est “le premier responsable de la compagnie pour l’Afrique du Nord et qui s’est occupé des relations avec l’Algérie depuis qu’il a rejoint Seat” et cela faisait de lui “la personne la mieux indiqué pour cette visite”.

De part son rang de Vice-président des achats, Alfonso Sancha n’a sûrement pas manqué d’aborder avec le ministre de l’Industrie les accords passés avec plusieurs sous-traitants du Groupe Volkswagen pour une installation en Algérie comme Jobelsa pour la sellerie, Caucho Metal Productos pour les supports de boîte et Bushing (Silentbloc), Cevreh (Jantes) pour les jantes et autre Fujikura Europe (faisceaux). Toujours dans le cadre de la sous-traitance, comme déjà rapporté par nos soins, plusieurs sous-traitants locaux étaient également à l’étude au niveau du Groupe Volkswagen parmi lesquels on peut citer Iris Tyres pour les pneus, MFG pour le vitrage, Sarel pour l’injection plastique, Formfleks pour l’isolation et moquette, Martur pour les repose-têtes, Sealynx pour les joints étanchéité et autre ZF Algérie pour les boîtes de vitesse. Une large palette de sous-traitants qui risque de ne pas faire le poids devant l’obligation faite aux constructeurs de disposer d’une unité d’emboutissage dès le début de l’activité.

Plutôt usine Seat que Groupe Volkswagen ?

Pour rappel et selon nos informations, le Groupe Volkswagen avait prévu, dans sa projection pour l’Algérie, trois modèles basés sur la même plate-forme MQB-A0 tandis que le quatrième modèle devait (devrait ?) être le Caddy décliné dans deux version, Van et Combi. Une projection qui est désormais en porte-à-faux avec l’article 11 du cahier des charges relatif à l’Industrie automobile spécifiant qu’un “projet de production de véhicules ne peut intégrer dans sa ligne de production des modèles de marques différentes sur le même site, même si le partenaire étranger est détenteur du capital des marques en question en bourse ou impliqué dans leur gestion directe” et ceci expliquerait la déclaration d’Alfonso Sancha à l’issue de sa rencontre avec le ministre en stipulant que “nous essayons d’avancer dans ce projet pour voir si nous pourrions concrétiser un projet de Seat ou du Groupe ici en Algérie”.

Un point donc qui fera sûrement objet des discussions entre les deux parties d’autant plus que que certaines usines du groupe, et d’autres au passage, sont multi-marques (Seat et Audi à Barcelone, Skoda et Seat à Mlada Boleslav, Volkswagen et Seat à Wolfsburg, etc) et répondent à des besoins stratégiques comme semble l’être une installation en Afrique du Nord.


PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE
Le présent site Internet et l’ensemble de son contenu, y compris textes, images fixes ou animations, base de données, sont protégés par les droits d’auteur.
www.autoalgerie.com ne vous concède qu’une autorisation de visualisation de son contenu à titre personnel et privé et dans la mesure où vous êtes le légitime utilisateur final du site Internet, à l’exclusion de toute diffusion publique.