Le constructeur automobile Hyundai Motor Co. a indiqué ce lundi avoir constitué une entreprise conjointe avec la société algérienne Global Group afin de produire des véhicules utilitaires en Algérie.

Hyundai Truck and Bus Manufacturing Algeria, concrétisation de l’accord signé en janvier dernier, va construire une usine d’assemblage de nécessaire en pièces détachées (NED), qui devrait avoir une capacité de production annuelle de 6.500 véhicules, dans la ville de Batna, a fait savoir le constructeur sud-coréen dans un communiqué. La production devrait débuter en 2020, rapporte l’agence Yonhap tout en précisant que  Hyundai n’a pas communiqué le montant de son investissement.

Hyundai fabriquera les kits NED de ses modèles, tels que les camionnettes Mighty et Xicent et les bus Solati et County, en Corée du Sud puis les exportera en Algérie pour être assemblés. Les moteurs et autres éléments essentiels des véhicules seront produits en Corée du Sud. L’entreprise conjointe se chargera de la vente et du service après-vente en Algérie, qui impose des taxes à l’importation de 30% sur les véhicules étrangers.

Pour rappel, Global Group (propriétaire de Global Motors Industries) et Hyundai Motor Company avaient signé, au mois de janvier dernier, un contrat portant la création d’une joint-venture dans le cadre du 51-49% 
ont l’aboutissement sera une nouvelle usine de fabrication de camions et bus dont la capacité de production annoncée était de 20.000 unités et présentée comme “la troisième plus grande usine de la marque après celles de la Corée du Sud et de la Russie”.

Le développement de cette usine reposera également sur la sous-traitances puisque le soutien de HMC sera en en terme de formation et homologation pour les pièces détachées qui seront produites sur place plus de 1000 PME qui seront créées avec l’apport de la CNAC, ce qui permettra une baisse des tarifs ; tandis qu’un Centre de Recherche et des Développement est également annoncé.

Hyundai a vendu l’année dernière 3.700 véhicules utilitaires en Algérie, soit une part de marché de 45%. Ce chiffre devrait s’élever cette année à 6.000 unités, soit une part de marché de 51%, a estimé Hyundai. Le marché des véhicules utilitaires en Algérie devrait croître à 22.000 unités en 2025, par rapport à 12.000 unités cette année.

Mise à jour : Selon l’APS, le montant de l’investissement est de plus de 100 millions de Dollars et que les deux partiesdeux associés ambitionnent de produire “au plus vite” près de 40.000 unités de camions et bus par an tout en précisant que ce projet portera sur la construction de camions et de bus et non pas de montage, et qu’il est le premier du genre au niveau africain, selon le secrétaire général de Global Group, Mohamed Tahar Boudiaf.