Ford a mis au point une technologie qui pourrait un jour faciliter la prévention des accidents de portières auprès des usagers de la route vulnérables, notamment les cyclistes.

Chaque année, des milliers d’accidents sont causés par des conducteurs ou des passagers ouvrant une portière sur le chemin d’un cycliste. Les “accidents de portières” ont fait 60 cyclistes blessés grave ou victimes chaque année rien qu’au Royaume-Uni, alors qu’en Allemagne, il a été à l’origine d’environ 3 500 accidents en 2018. Et le problème ne fait que s’amplifier, de plus en plus de personnes utilisant vélos et des trottinettes électriques en villes.

“Exit Warning”, comment ça marche ?

Les véhicules Ford sont déjà dotés de capteurs et d’une technologie capables de détecter les cyclistes et de freiner automatiquement à leur approche, et d’aider les conducteurs à savoir quand d’autres usagers de la route passent dans leurs angles morts. À l’aide de ces capteurs, l'”Exit Warning” analyse et comprend les mouvements des usagers de la route qui approchent, qu’ils soient à vélo ou en trottinette électrique, côté conducteur et passager du véhicule. Si le système détecte que l’ouverture de la portière pourrait provoquer une collision, une alarme retentit pour avertir le conducteur ou le passager du danger. Des LED rouges sur le rétroviseur extérieur clignotent en guise d’avertissement visuel pour les cyclistes. Une autre bande de LED rouges le long du montant intérieur de la portière – qui se déclenche lorsque la portière est ouverte – fournit un avertissement supplémentaire pour les autres usagers de la route.

Les ingénieurs testent également un nouveau mécanisme pour la portière qui l’empêche momentanément de s’ouvrir entièrement jusqu’à ce que l'”Exit Warning” détermine que le cycliste ou la trottinette électrique qui passe est en sécurité. L’occupant du véhicule pourra annuler manuellement ce système en cas d’urgence.

Après des tests avec des conducteurs et des cyclistes de chez Ford, les ingénieurs mèneront des tests utilisateurs au cours des prochains mois. Une partie des tests consistera à s’assurer que la technologie s’adapte aux usagers de la route sur tous les marchés, en tenant compte des véhicules avec conduite à droite et à gauche ainsi que des dispositions différentes des routes.