Ford et McDonald’s USA vont ainsi bientôt utiliser une partie de l’ingrédient préféré du matin, le café, pour concevoir des pièces de véhicules telles que les logements de phares.

Chaque année, des millions de tonnes d’ivraies (l’enveloppe qui protège le grain) de café se détachent naturellement pendant le processus de torréfaction. Ensemble, Ford et McDonald’s ont constaté que cette partie du café pouvait être transformée en un matériau durable pour renforcer certaines pièces de véhicules. En chauffant cette enveloppe à haute température, combiné à une faible teneur en oxygène, en la mélangeant avec du plastique et d’autres additifs (recyclés et renouvelables) et en la transformant en granulés, le matériau peut être façonné sous différentes formes.

Le composite ivraie répond aux spécifications de qualité pour des pièces telles que les logements de phare, d’autres composants intérieurs et sous le capot. Les composants résultants seront environ 20% plus légers et nécessiteront jusqu’à 25% d’énergie en moins lors du processus de moulage. Les propriétés thermiques du composant sont nettement meilleures que celles du matériau utilisé actuellement, d’après les ingénieurs Ford.