Le ministre de l’Industrie, a annoncé, hier sur Echourouk TV, que deux constructeurs se disent prêts et intéressés pour investir en Algérie et s’inscrire dans le nouveau cahier des charges régissant l’activité.

Le ministre de l’Industrie, Ferhat Ait Ali a confirmé durant son intervention que deux constructeurs de renommée, l’un européen et l’autre asiatique, avaient pris attache avec les services du ministère pour s’enquérir de l’avenir de l’industrie automobile tout en faisant part de leurs volonté de s’inscrire dans les nouvelles orientations du nouveau cahier des charges et ce même avant sa parution. Selon le ministre, l’un des deux constructeur serait même prêt à s’investir à 100%.

Le ministre n’a pas dévoilé de nom mais le nom de quatre constructeurs mais quatre noms résonnent le plus, ceux du Groupe PSA, de Toyota, du Groupe Volkswagen ainsi que de Hyundai.

Le nouveau cahier des charges est conçu principalement dans l’objectif d’asseoir une véritable industrie mécanique en Algérie, en exigeant un niveau minimum d’intégration de composantes locales de 30% ainsi que la fabrication de la carrosserie localement. Une intégration qui se veut la nouvelle vision relative à l’industrie mécanique en favorisant l’installation des équipementiers en Algérie à travers notamment des avantages fiscaux et financiers.