La désignation d’administrateurs dans le cadre de la sauvegarde des entreprises nationales, dont les patrons sont incarcérés, est “une première étape positive”, a affirmé mardi à Alger le président du Forum des chefs d’entreprises (FCE), Mohamed Sami Agli.

“Le comité intersectoriel ad-hoc, institué par le Premier ministre, chargé du suivi des activités économiques et de la préservation de l’outil de production nationale, avait proposé la désignation d’administrateurs qualifiés, pour assurer la continuité de la gestion des entreprises privées, objet de mesures conservatoires. Cela constitue une première une étape positive”, a estimé M. Agli lors du Forum du quotidien national El Moudjahid.

Il a, par ailleurs, appelé à sensibiliser les banques pour accompagner les entreprises en particulier durant cette “conjoncture difficile”, à accompagner les entreprises à l’export et à libérer l’acte d’investir de toute contrainte bureaucratique.

Pour rappel, le Groupe Tahkout (Hyundai et Suzuki), le Groupe Sovac ( Audi, Seat, Skoda, Volkswagen et Volkswagen Utilitaires), Global Group (Kia et Hyundai Trucks & Bus), le Groupe ETRHB (Astra), le Groupe Mazouz (Chery, Shacman, Heiger) ainsi que le Groupe Ival (Iveco) sont placés sous la gestion d’administrateurs.