Le groupe Hyundai Motor a signé un accord de création de coentreprise avec la société irlandaise de technologie automobile autonome Aptiv afin de développer une plate-forme de conduite autonome.

Le groupe Hyundai Motor a annoncé ce lundi qu’il créera l’an prochain une coentreprise d’une valeur de 4 milliards de dollars avec la société irlandaise de technologie automobile autonome Aptiv Plc afin de développer une plateforme de conduite autonome.

Le constructeur sud-coréen a investi agressivement ces dernières années dans des jeunes pousses étrangères possédant des technologies de la mobilité de demain afin de s’assurer une position de leader dans le secteur des véhicules de prochaine génération.

La coentreprise 50/50 avec Aptiv, qui sera basée aux Etats-Unis, s’inscrit dans le cadre de ces efforts.

Hyundai Motor Co. et ses deux filiales Kia Motors Corp. et Hyundai Mobis apporteront collectivement 1,6 milliard de dollars en espèces et 0,4 milliard de dollars en services d’ingénierie automobile et accès à la propriété intellectuelle, selon un communiqué de Hyundai.

Hyundai et Aptiv développeront la plateforme de niveau 4 à 5 d’ici 2022 et la mettront à disposition des constructeurs automobiles, selon le communiqué.

«Nous sommes confiants que la combinaison des technologies avancées de conduite autonome d’Aptiv et des capacités de construction automobile de Hyundai pourra générer une bonne synergie pour les deux entreprises, leur permettant d’être aux avant-postes de l’écosystème international de la conduite autonome», a indiqué le vice-président exécutif du groupe Hyundai Chung Euisun dans le communiqué.

Les capacités d’ingénierie et de recherche et développement de Hyundai en font le partenaire de choix pour faire progresser le développement d’une plate-forme autonome prête à la production, a déclaré Kevin Clark, président et chef de la direction d’Aptiv, dans la même déclaration.

Il existe cinq niveaux d’automatisation de la conduite comme définis par la Société des ingénieurs automobiles. Au niveau 4, un véhicule peut se conduire lui-même dans des conditions limitées et ne fonctionnera pas si toutes les conditions requises ne sont pas remplies. Au niveau 5, un véhicule peut se conduire lui-même dans toutes les conditions.