Bosch présente Help Connect, un système d’appel d’urgence connecté par voie digitale pour les deux-roues motorisés qui accélère le processus de secours.

En cas d’accident, chaque seconde compte. Plus les motocyclistes sont secourus rapidement, plus leurs chances de survie sont grandes. Le risque d’être tué dans un accident reste 20 fois plus élevé pour les motocyclistes que pour les automobilistes. Toutes ces constatations ont conduit Bosch à développer Help Connect, un système d’appel d’urgence connecté par voie digitale pour les deux-roues motorisés qui accélère le processus de secours. Ce dispositif utilise un algorithme de collision intelligent installé dans la centrale inertielle du véhicule pour détecter les accidents. Via une application de smartphone, Help Connect transmet des informations sur la scène de l’accident et sur le motocycliste au Bosch Service Center qui, à son tour, les transmet aux services d’urgence pour une localisation plus rapide. Ce message automatique peut réduire de moitié le temps d’intervention des services d’urgence (source : EU project Harmonised eCall European Deployment, I_HeERO).

L’application transmet des informations sur la scène de l’accident et le motocycliste en cas d’urgence

Help Connect s’appuie sur des informations provenant du contrôle de stabilité pour moto (MSC) de Bosch, et plus spécifiquement de sa centrale inertielle. Cent fois par seconde, ce capteur intégré mesure l’accélération et la vitesse angulaire, c’est-à-dire la rapidité avec laquelle la position angulaire d’un objet change au cours du temps. Le capteur peut ainsi calculer précisément la position du deuxroues et son angle d’inclinaison. En outre, l’algorithme de collision intégré permet au capteur de détecter automatiquement si le deux-roues a été impliqué dans un accident, ou si un incident a provoqué sa chute alors qu’il était garé. Il ne nécessite aucune unité de commande supplémentaire, ce qui facilite l’intégration sur le deux-roues. Il se connecte à l’appli d’urgence Vivatar de Bosch par Bluetooth. D’autres applications de smartphone, comme les applis propriétaires de constructeurs de deux-roues, peuvent également être intégrées dans la solution d’appel d’urgence. Outre des informations sur la localisation, Help Connect transmet aussi des données médicales fournies par le motocycliste au Bosch Service Center. Ces données peuvent s’avérer vitales pour les services d’urgence. Sur demande, d’autres personnes peuvent également être contactées automatiquement pour être prévenues de l’accident.

Dans un premier temps, le service d’appel d’urgence sera disponible uniquement en Allemagne. Les utilisateurs pourront communiquer avec le Bosch Service Center en allemand ou en anglais depuis n’importe quel pays européen (1). En cas d’accident grave et en l’absence de réponse du motocycliste, les services d’urgence sont immédiatement dirigés vers la scène de l’accident. Les smartphones étant généralement portés sur soi, les motocyclistes victimes d’un accident peuvent être rapidement localisés, même s’ils ont été projetés hors de leur deux-roues lors du choc.

La Recherche en accidentologie Bosch analyse les accidents dans le monde entier

A l’instar de tous les systèmes d’assistance Bosch, Help Connect est le résultat d’une collaboration étroite entre des ingénieurs et la recherche en accidentologie interne du Groupe. « Avant de développer des produits qui améliorent la sécurité des motocyclistes, nous devons comprendre les situations critiques auxquelles ils sont confrontés », explique Harald Kroeger. L’accès à des données d’accidents réels de deux-roues permet aux chercheurs en accidentologie de proposer davantage d’innovations en matière de sécurité. Quelque 18 crashtests ont ainsi été réalisés rien que pour analyser des scénarios d’accident spécifiques et démontrer les fonctionnalités du système Help Connect. Les systèmes d’assistance intelligents permettent d’éviter les accidents Améliorer la sécurité des motocyclistes est l’une des préoccupations majeures de Bosch depuis de nombreuses années. Avec l’ABS pour deux-roues initié il y a 25 ans et le contrôle de stabilité (MSC) lancé en 2013, le premier fournisseur mondial de systèmes de sécurité pour deux-roues a considérablement renforcé la sécurité des deux-roues. Les systèmes d’assistance basés sur des radars, comme le régulateur de vitesse et de distance adaptatif (ACC), l’avertisseur de collision avant et l’avertisseur d’angle mort complètent le portefeuille de systèmes de sécurité de Bosch.


Citoyen avant tout, le site accompagne ses articles avec un rappel des gestes basiques à suivre pour éviter la propagation du Covid-19 (Coronavirus). Et n’oubliez pas de limiter vos déplacements au maximum et de rester chez vous.