Jaguar Land Rover et BMW Group ont confirmé ce 5 juin qu’ils s’associaient pour développer des motorisations électriques (Electric Drive Unit ou EDU) de nouvelle génération.

Cette association stratégique s’appuiera sur les connaissances importantes et l’expertise des deux firmes dans le domaine de l’électrification. Jaguar Land Rover a démontré son avance technologique en commercialisant le premier SUV haut de gamme électrique à batteries – la Jaguar I-PACE, nommée Voiture de l’Année 2019, ainsi que des modèles hybrides rechargeables. BMW Group a, de son côté, une grande expérience en motorisations électriques développées et conçues sur plusieurs générations depuis le lancement de la BMW i3 en 2013.

Cet accord permettra aux deux groupes de tirer profit de leurs avancées en matière de recherche et développement, ainsi qu’au niveau des plannings de production et des économies d’échelle réalisées grâce aux approvisionnements communs à travers la chaîne logistique.

Une équipe d’experts de Jaguar Land Rover et de BMW Group concevra les EDU qui seront ensuite adaptées pour correspondre aux caractéristiques de leurs gammes de modèles respectives.

Les EDU seront fabriquées séparément dans les usines de chaque firme. Pour Jaguar Land Rover, cette tâche reviendra au Centre de Fabrication Moteurs (Engine Manufacturing Centre ou EMC) de Wolverhampton, qui a été choisi en janvier comme site de production principal des EDU du groupe. L’EMC, qui emploie 1 600 personnes, sera au centre de la fabrication des systèmes de propulsion et permettra une flexibilité de production entre les moteurs Ingenium essence et Diesel, déjà très propres, et les unités électriques. L’EMC sera épaulé par le nouveau Centre d’Assemblage Batteries (Battery Assembly Centre) de Hams Hall, près de Birmingham, pour fournir à l’ensemble des sites de production Jaguar les systèmes de propulsion électriques.