L'aventure Audi en Algérie aura été de courte durée avec l'instabilité des lois

La mise en place des quotas d’importations des collections SKD/CKD diminuera l’eventail de modèles proposés sur le marché.

En effet, la note du ministère de l’industrie concernant la mise en place des quotas stipule clairement que les sommes allouées aux constructeurs ne concernent que les modèles validés par le CNI.

Ainsi, le client n’aura le choix qu’entre trois Renault ( Symbol, Clio et Sandero), quatre deux Volkswagen (Caddy, Golf), une Seat (Ibiza), une Skoda (Octavia), trois Kia (Rio, Cerato et Picanto) et six Hyundai ( Tucson, Santafe, Accent RB, Sonata, I20 et Creta.)

Notons que BAIC dont l’usine a pourtant été inaugurée par l’ex-ministre de l’Industrie et des Mines ne figure pas parmi les acteurs autorisés à importer, tout comme la branche Audi du Groupe Volkswagen. Reste le cas de Peugeot Citroën Production Algérie et son modèle Peugeot 208 qui ne rentre dans aucune case, puisqu’étant déjà soumise à un quota pour son unité provisoire au sein de l’Académie et ce en attendant l’usine finale.