Le Groupe PSA, et suite à la mise en détention provisoire du patron de Condor, tient à confirmer son engagement en Algérie à travers son projet Peugeot Citroën Algérie Production.

Le Groupe Condor est l’un des actionnaires (15,5% de parts) de l’usine Peugeot Citroën Algérie Production dont les travaux ont été lancés le mois dernier, et sa participation à ce projet devait également être accompagner dans l’écosystème qui devrait voir le jour avec, entre autres, une usine de pneumatique de marque “Riken”. Et si les fait reprochés ne sont d’aucun lien avec le projet automobile, il n’en demeure que la mise en détention du patron de l’un des partenaires de l’usine PCPA pourrait mettre dans une posture inconfortable le Groupe PSA, mais le géant français affiche néanmoins sa sérénité.

En effet, contacté par nos soins sur d’éventuelles retombées sur son usine en Algérie, le Groupe PSA a déclaré que “le projet du Groupe en Algérie est totalement conforme aux règlementations Algériennes et Internationales” ajoutant que le “Groupe Condor est un actionnaire minoritaire de PCPA dont le management opérationnel est assuré par le Groupe PSA et nous confirmons notre engagement en Algérie au bénéfice du consommateur Algérien et dans le respect strict des règlementations”.