La Volkswagen Golf accueillera cette année des modèles indépendants que sont les GTI, GTI TCR, GTD, GTE et Golf R et dont les puissances sont désormais connues suite à une fuite d’image issue d’une présentation.

La huitième génération de la Volkswagen Golf disposera d’une offre plus élargie à partir de cette année avec l’arrivée de plusieurs versions dont la GTE qui a eu droit à une présentation lors du levé de voile sur la nouvelle compacte à succès de Wolfsburg. Une GTE qui sera animée par une motorisation eHybrid d’une puissance de 180 kW / 245 ch et d’un esthétique qui se distingue du reste de la gamme par son extérieur comprenant un éclairage d’ambiance (notamment les ailettes illuminées de la grille de calandre), un pare-chocs de style GTE, des jantes en alliage léger 17 pouces spécifiques, un étrier de frein rouge, un diffuseur à l’arrière, un spoiler de toit GTE, ainsi que des bas de caisse élargis. Les trains roulants sport, les monogrammes GTE ainsi que les projecteurs à LED haute performance et les blocs de feux arrière à LED viennent compléter l’équipement extérieur. À l’intérieur, l’équipement de série exclusif comprend notamment des sièges sport avec appuie-têtes intégrés, un bouton de démarrage clignotant pour la propulsion eHybrid, ainsi que des tissus, inserts et détails de style GTE (entre autres un volant sport multifonction tactile, un pommeau de levier de vitesses GTE et un pédalier en acier inoxydable). Également de série : un paramétrage spécifique à la GTE pour l’éclairage d’ambiance comprenant 30 couleurs.

La Golf GTI, qui fera ses débuts à Genève, avec un TSI 2.0 litres, associé au choix à une BVM6 ou DSG7, d’une puissance de 245 chevaux comme le confirme la fuite tandis que la variante GTI TCR affichera 300 canassons. Côté Golf R, il est à noter que ce même 2.0 TSI sera sous le capot mais dont la puissance dépassera les 300 canassons, avec 330 chevaux comme préconisé sur nos colonnes. Esthétiquement et connaissant le conservatisme de Volkswagen, on retrouvera les attirails habituels de la GTI avec un gros pare-choc en nid d’abeille, des liserés rouge relevant son appartenance et autres étriers de freins et jantes spécifiques et une partie arrière caractérisée par un grand spoiler.

Enfin, la Golf GTD se “contentera” de 200 chevaux du TDI 2.0, également proposé en association soit en BVM6 ou en DSG7.