Le Seat Tarraco, s’attaque à une dune de plus de 100 mètres de haut dans le désert de Merzouga, au Maroc. Comment atteindre le sommet d’un tel obstacle sans s’enliser ?

100 mètres. C’est à peu près la distance que la SEAT Tarraco doit parcourir. Cela n’a l’air de rien, mais les choses se compliquent quand on fait face à une pente de 60 degrés, et à des tonnes de sable mou sous les roues. Comment atteindre le sommet d’un tel obstacle sans s’enliser ? Stefan Ilijevic, Responsable Pré-développement, des Brevets et de l’Innovation chez SEAT, nous donne des conseils pour y parvenir.

1. Moins de pression, plus d’adhérence : “La première chose à faire pour rouler sur les dunes, c’est de baisser la pression des pneus d’environ 1,5 bars”, explique Stefan. Cela permet d’augmenter la surface des pneus et donc d’avoir une meilleure adhérence.

2. Des assistances à disposition : le Tarraco est équipée de plusieurs assistances pour adapter la conduite au type de terrain. Pour s’attaquer à une dune, il est préférable de désactiver le contrôle électronique de stabilité (ESC) pour empêcher le blocage des roues afin qu’elles puissent continuer à maximiser l’adhérence à tout moment.

3. La polyvalence d’un 4×4 : pour relever ce défi, il est indispensable d’avoir un véhicule équipé de 4 roues motrices. “Parmi les 6 modes de conduite de ce SUV, on utilisera le mode tout-terrain qui est le plus polyvalent pour conduire sur n’importe quel type de terrain”, explique l’ingénieur SEAT.

4. Le rapport le plus bas: en s’aventurant sur la dune, il faut d’abord l’aborder en diagonale et accélérer en première ou en deuxième. Mais jamais plus, car il faut garder le maximum de puissance pour réussir à monter sur une pente raide et un terrain instable.

5. Évitez de freiner en montée : dans les montées, il ne faut jamais appuyer sur la pédale de frein, au risque de s’enliser. Ne freinez qu’après avoir passé le sommet de la dune. Une fois qu’il est atteint, profitez de l’élan pour passer à la dune suivante.

6. Une vitesse constante : “Pour éviter de rester coincé dans les traces d’une autre voiture, il faut les suivre mais légèrement de biais et rouler entre 20 et 30 km/h”, explique Stefan. Il est important de conduire doucement pour ne pas pousser le sable et créer une bosse devant le véhicule.