Carlo Abarth (1908-1979) a fondé Abarth & C. le 31mars1949 et a de suite établi de nouveaux standards de style et de performances sur des voitures qui ont battu de nombreux records et remporté des courses légendaires mais aussi à travers ses fameux kits de performance.

Abarth souffle ses 70 bougies, une étape importante dans l’univers des sports automobiles est un autre record de la marque italienne, qui nourrit plus que jamais les rêves des tifosi à travers le monde. Célébrer cet anniversaire signifie se rappeler les ingénieurs de talent, les exploits sportifs et le patrimoine technologique d’Abarth. C’est également l’occasion de consolider ce lien indissoluble qui unit plusieurs générations de clients derrière le credo de son fondateur : performances maximales, savoir-faire et améliorations techniques constantes.

« Raconter les étapes clés d’Abarth donne l’opportunité de redécouvrir ses voitures, ses kits innovants et les courses légendaires qui ont permis l’avancée technologique et les réalisations de la marque », explique Luca Napolitano, directeur des marques Fiat et Abarth en EMEA. « Tout cela appartient au passé et au présent d’Abarth, tout comme l’engagement et la fierté des personnes qui ont travaillé dans les usines, dans les bureaux et sur les circuits de course, avec un petit quelque chose en plus. Outre apporter une satisfaction sportive pour les ingénieurs et les techniciens de la marque, les courses représentent un banc d’essais extraordinaire, offrant les conditions les plus difficiles pour tester les innovations technologiques avant de les transférer sur les voitures de série. C’est pour nous le moyen d’atteindre le meilleur en termes de performances, de sécurité et de fiabilité, et de l’offrir à nos clients. »

C’est un des secrets de la vitalité de la marque comme le confirment les ventes record en Europe l’an dernier, avec presque 23 500 nouvelles immatriculations marquant une croissance de 36,5 % par rapport à 2017. Les résultats ont été particulièrement exceptionnels sur certains marchés. Par exemple, Abarth a battu son record national au Royaume-Uni avec 5 600 unités vendues et une croissance de 27%. En Espagne, 1 450 unités ont été vendues, pour une croissance là aussi de 27%. Par ailleurs, le fichier clients des tifosi de la marque grandit à un rythme vertigineux en Europe, avec presque 110 000 membres inscrits dans la communauté Abarth Scorpionship.

L’enthousiasme parmi les tifosi est également à son comble à la suite des victoires de l’Abarth 124 rally qui, après une saison riche en succès dans tous les championnats nationaux et internationaux auxquels elle a participé, a encore progressé cette année en capitalisant sur l’expérience des deux premières saisons de course et le développement continu de l’écurie Abarth. L’objectif est simple : continuer à être la voiture à battre dans la catégorie R-GT.

La gamme « 70th Anniversary » sur les Abarth 595 et 124, toutes identifiées à l’extérieur par un badge spécial faisant des voitures de 2019 des modèles uniques et exclusifs, a été lancée pour célébrer les 70 ans d’Abarth&C. Les célébrations se sont poursuivies au récent Salon de l’automobile de Genève avec la présentation de la nouvelle 595 essesse, portant également le badge de l’anniversaire, et de la 124 rally Tribute en édition limitée, dont seulement 124 exemplaires seront fabriqués.

En bref, la célébration des 70 premières années d’Abarth sera un authentique voyage aux racines de la légende pour comprendre ses origines et comment s’est construite sa personnalité inimitable faisant que les voitures portant le logo du Scorpion sont immédiatement reconnaissables sur toutes les routes.

1949-2019 – Les 70 premières années du Scorpion

La légende de la marque au Scorpion a débuté le 31 mars 1949 lorsque Carlo Abarth (1908-1979) fonda Abarth & C. avec le pilote Guido Scagliarini. Le premier véhicule produit était une 204 A, basée sur la Fiat 1100. Elle attira l’attention le 10 avril 1950, lorsque Tazio Nuvolari remporta sa première course à son volant, la Palermo-Monte Pellegrino. Depuis lors, les records et les succès industriels ont jalonné l’histoire d’Abarth, toujours dans l’esprit du fondateur, pour allier performances maximales, savoir-faire et améliorations techniques constantes. 

En réalité, la carrière passionnante de Carlo Abarth débuta en moto, et non en voiture. À l’âge de 20 ans, il enchaîna ses premières victoires en tant que pilote d’une moto de l’écurie Motor Thun, et, l’année suivante, il fabriqua sa première moto personnalisée sous la marque Abarth. Malheureusement, lors d’une compétition à Linz, un accident l’obligea à abandonner la compétition moto.

Il continua la compétition au volant de sidecars, un véhicule qu’il rendit célèbre avec des exploits comme la course contre l’Orient Express – qu’il remporta, évidemment. Un deuxième accident grave survenu en 1939 l’obligea à abandonner complètement la course. Ceci marqua un nouveau début pour Carlo Abarth. En 1945, il s’installa à Merano et devint citoyen italien.

Après une brève expérience à Cisitalia, il fonda ensuite Abarth & C. en 1949 et eu l’intuition de compléter les activités de course avec la production de ses célèbres kits de performance pour les voitures produites en série afin d’améliorer leur puissance, leur vitesse et leurs performances. Parmi les composants du kit, on y comptait le pot d’échappement qui, au fil des années, devint  un véritable emblème du « style Abarth ». En l’espace de seulement quelques années, l’activité d’Abarth & C. s’est mondialisée. Jusqu’en 1962, la marque a produit 257 000 pots d’échappement, dont 65 % étaient destinés à l’exportation.

L’apogée arriva à la fin des années 50 et dans les années 60. Un exemple ? Avec une Fiat Abarth 750 conçue par Bertone en 1956, la marque a battu le record d’endurance et de vitesse. Le 18 juin, sur le circuit de Monza, elle bat le record des 24 heures en parcourant 3 743 km à une vitesse moyenne de 155 km/h. Puis, entre le 27 et le 29 juin sur le même circuit, elle établit un certain nombre de records : les 5.000 et 10.000 km, les 5.000 miles, ainsi que les 48 et 72 heures.

Le même véhicule fut conçu par Zagato en deux versions différentes : la Fiat Abarth 750 Zagato (1956) et la Fiat Abarth 750 GT Zagato (1956). Les succès de cette voiture arrivèrent jusqu’aux oreilles de Franklin Delano Roosevelt Jr., fils du Président des États-Unis, qui accourut en Italie pour signer personnellement un contrat d’exclusivité avec Abarth pour la distribution de ces véhicules.

En 1958, Abarth réussit travail remarquable sur la nouvelle Fiat 500, en transformant complètement cette petite voiture et en améliorant son potentiel au maximum. Durant la même année, la marque intensifie son partenariat avec Fiat et cette dernière s’engage à récompenser Abarth pour chaque victoire ou record que l’écurie établirait.

Un accord qui a contribué à l’impressionnant palmarès : 10 records du monde, 133 records internationaux, plus de 10 000 victoires sur circuit. La légende a continué de grandir encore et encore, pour devenir un nom familier.

Les années 1960 ont été une décennie dorée pour Abarth. « Abarth » devient synonyme de vitesse, bravoure, performance et progrès. Et la liste des véhicules qui ont gravé le nom d’Abarth dans l’histoire des courses automobiles est longue : de la 850 TC, victorieuse sur tous les circuits internationaux, y compris le Nürburgring, à la Fiat Abarth 1000 Berlina et la 2300 S qui établirent une extraordinaire série de records sur le circuit de Monza, malgré des conditions climatiques difficiles.

En 1971, la société Abarth fut rachetée par le groupe Fiat et la légende se poursuivit avec la Fiat 124 Abarth, qui remporta le titre européen en 1972 et 1975, la 131 Abarth, championne du monde des rallyes en 1977, 1978 et 1980, et la Ritmo Abarth. Malheureusement, Carlo Abarth décède le 24 octobre 1979, sous le signe du scorpion, le même qu’à sa naissance et qui inspira le logo figurant sur ses voitures.

Ce passé glorieux est à nouveau ressuscité en 2008, lorsque la marque revint avec une nouvelle gamme créée pour les amateurs de sports automobiles, comme l’Abarth Grande Punto (2007) et l’Abarth 500 (2008). En plus des kits de performance pour chaque modèle, furent également créées les versions de course de l’Abarth Grande Punto Rally Super 2000 et l’Abarth 500 Assetto Corse.

Depuis, de nouveaux modèles ont été lancés : l’Abarth 695 Tributo Ferrari (2010), l’Abarth 595 Yamaha Factory Racing (2015), l’Abarth 695 Biposto Record (2015), l’Abarth 695 Rivale (2017), l’Abarth 124 spider (sortie en 2016), l’Abarth 124 GT et la nouvelle gamme Abarth 595 (toutes deux présentées en 2018). Et aujourd’hui, la légende du Scorpion se poursuit avec la gamme Abarth « 70th Anniversary » qui comprend les modèles Abarth 595, Abarth 124 et les tout nouveaux modèles Abarth 595 esseesse et Abarth 124 Rally Tribute.